Médaille de bronze en relais mixte aux JO de Tokyo : "on a réussi" se réjouit le triathlète isérois Dorian Coninx

Un premier podium pour le triathlon tricolore. Les Bleus ont décroché la médaille de bronze du relais mixte des Jeux de Tokyo ce samedi 31 juillet. Première médaille olympique française de l'histoire de la discipline et 14è médaille française de ces jeux.
Les Français Léonie Periault, Dorian Coninx, Cassandre Beaugrand et Vincent Luis posent sur le podium lors de la cérémonie de remise des médailles après avoir participé à la compétition de triathlon en relais mixte au parc marin d'Odaiba, à Tokyo, le 31 juillet 2021 lors des Jeux Olympiques de Tokyo 2020.
Les Français Léonie Periault, Dorian Coninx, Cassandre Beaugrand et Vincent Luis posent sur le podium lors de la cérémonie de remise des médailles après avoir participé à la compétition de triathlon en relais mixte au parc marin d'Odaiba, à Tokyo, le 31 juillet 2021 lors des Jeux Olympiques de Tokyo 2020. © Charly TRIBALLEAU / AFP

Dorian Coninx, natif d'Echirolles près de Grenoble, et ses camarades Léonie Périault, Cassandre Beaugrand et Vincent Luis ont décroché la médaille de bronze du relais mixte des Jeux de Tokyo la nuit dernière. Ils ont terminé derrière la Grande-Bretagne (1re) et les Etats-Unis (2e), après une impressionnante remontée dans la deuxième partie de relais, sur la base nautique d'Odaiba, au bord de la baie de Tokyo.

Ce format, qui faisait ses débuts olympiques, alors que le triathlon est aux JO depuis 2000, consiste pour chacun des relayeurs à effectuer un triathlon courte distance (300 m de natation, 6,8 km de cyclisme, 2 km de course à pied). Il a permis aux triathlètes de ramener à la France sa 14e médaille de ces Jeux.      

Ce podium était le premier aux JO pour un relais mixte français déjà maintes fois décoré dans les compétitions internationales (4 titres mondiaux en 2015, 2018, 2019, 2020, 3 titres européens en 2015, 2018, 2019).   

      A cause de cet impressionnant palmarès, "on était sûrement l'équipe à battre", pense Dorian Coninx. "Mais même si on est favoris il faut toujours aller la chercher la médaille et on a réussi. On avait tous envie de rattraper un peu nos courses (en individuel)".

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
jeux olympiques sport natation cyclisme course à pied