Noyades au lac de Paladru : assurer la sécurité sur la plage de Charavines, un casse-tête pour le maire

Publié le Mis à jour le
Écrit par AH
Plage de Charavines au lac de Paladru en Isère
Plage de Charavines au lac de Paladru en Isère © France 3 Alpes

Après deux noyades d'enfants en une semaine, le maire de Charavines en Isère avoue son impuissance. La petite commune n'a pas les moyens d'assurer seule la sécurité sur la plage tout l'été.

Mercredi dernier, un enfant de 6 ans a manqué de se noyer dans lac de Paladru à proximité de la plage de Charavines, trois jours plus tard un enfant de 4 ans inanimé est sorti de l'eau par des témoins. Le maire de Charavines lance un appel à la communauté de commune et au département pour l'aider à assurer la sécurité sur la plage. 

Seule plage gratuite du lac de Paladru

Sur les 4 plages aménagées du lac de Paladru, seule celle de Charavines est gratuite. On y vient de tout le département. Des agents municipaux informent le public des consignes sanitaires et de sécurité, mais la baignade se fait aux risques et périls de chacun. La plage n'est surveillée que le mercredi. La commune n'a pas les moyens de payer des maîtres nageurs 7 jours sur 7 tout l'été.

Faut-il rendre la plage payante

Pour avoir les moyens de sécuriser la baignade, une question se pose : faut-il rendre la plage payante ? Le maire de Charavines, Bruno Guillaud-Bataille, n'y semble pas favorable "ça n'aura pas des conséquences que sur les habitants de Charavines ou des communes riveraines, les conséquences seront pour tout un bassin de vie". Il lance un appel à la Communauté du Pays Voironnais et au département pour financer la mise en sécurité de la plage afin que son accès reste gratuit pour tous.


 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.