Orages : le ministre de l'Agriculture rend visite aux exploitants en Isère

Le ministre de l'Agriculture, Didier Guillaume, est en déplacement en Isère, lundi 17 juin. / © Fabrice HEBRARD / MAX PPP
Le ministre de l'Agriculture, Didier Guillaume, est en déplacement en Isère, lundi 17 juin. / © Fabrice HEBRARD / MAX PPP

Le ministre de l'Agriculture Didier Guillaume s'est rendu en Isère, lundi 17 juin, pour rencontrer les exploitants qui ont subi d'importants dégâts à causes des intempéries de samedi, notamment pour l'arboriculture (noix, abricots, cerises ou pêches). 

Par Aurélia Abdelbost

Après s'être déplacé dans la Drôme dimanche, le ministre de l'Agriculture, Didier Guillaume, est en Isère ce lundi 17 juin. Les exploitations de ces deux départements ont été les plus touchées par les orages, samedi 15 juin. Les rafales de vent ont dépassé les 100km/h, de nombreux arbres ont été arrachés, notamment des noyers, et des plantations ont été dévastées par les averses de grêle.
 
Le ministre de l'Agriculture s'est entretenu avec les exploitants isérois. / © Isabelle Guyader / France 3 Alpes
Le ministre de l'Agriculture s'est entretenu avec les exploitants isérois. / © Isabelle Guyader / France 3 Alpes

 

"Plusieurs dizaines de millions d'euros de dégâts"

L'arboriculture a particulièrement souffert. "On atteindra sans aucun doute plusieurs dizaines de millions d'euros de dégâts", a déclaré Michel Joux, président de la FRSEA, branche régionale de la FNSEA, premier syndicat agricole du pays. Des estimations chiffrées plus précises devaient être disponibles à la fin de la semaine, selon ce dernier.
 

Les agriculteurs espèrent des annonces significatives pour les aider à sortir de cette crise. Didier Guillaume a annoncé dimanche que l'état de catastrophe naturelle sera pris “dans les deux jours”,  suivi de la calamité agricole. De son côté, le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez, a réclamé ce lundi des dérogations pour mettre en place un fonds régional d'assurance contre les calamités. 
 

Les agriculteurs de Haute-Savoie et de Savoie, vignerons ou maraîchers, ont également été touchés par les intempéries. 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus