Pneus hiver et chaînes à neige : tout ce qu'il faut savoir sur les équipements obligatoires au 1er novembre dans les Alpes du Nord

Le port des équipements hivernaux pour les voitures devient obligatoire à partir de ce mardi 1er novembre dans les départements de la Savoie, de la Haute-Savoie et dans de nombreuses communes de l'Isère. Voici tout ce qu'il faut savoir sur cette mesure de la "loi montagne II".

De nombreux automobilistes devront équiper, à partir de ce mardi 1er novembre, leurs véhicules de pneus neige, de pneus "quatre saisons", ou bien détenir des chaînes ou des chaussettes à neige dans leur coffre. Voici tout ce qu'il faut savoir sur cette obligation dans les départements de la Haute-Savoie, de la Savoie et de l'Isère.

Quelles sont les zones concernées dans les Alpes du Nord ?

Des arrêtés ont été pris dans tous les territoires montagneux du pays. Au total, 4 173 communes sont concernées en France, mais surtout dans les Pyrénées, le Massif central, les Alpes, le Massif jurassien et le Massif vosgien. Elle est valable du 1er novembre au 31 mars.

Dans les Alpes du Nord, les équipements sont obligatoires sur toutes les routes des départements de la Savoie et de la Haute-Savoie. En Isère, c'est un peu plus compliqué : seules 151 communes sont concernées, ainsi que certains axes de certaines communes (voir liste et carte en bas d'article). En somme, le Nord-Isère, la métropole de Grenoble et la vallée du Grésivaudan ne font pas partie du périmètre de la loi montagne.

Cette obligation est déjà en vigueur dans certaines zones limitrophes de l'Italie, comme dans le Val d'Aoste et sur certaines routes du Piémont.

Faut-il s'équiper sur les grands axes ?

Mieux vaut être équipé sur les nationales et autoroutes qui traversent la Savoie et la Haute-Savoie. Pour cause : cette obligation de port d'équipements s'étend sur l'ensemble du territoire des deux départements. En Isère, l'A48 ainsi que les portions de l'A41 et de l'A43 jusqu'au département de la Savoie ne sont pas soumises à cette mesure.

Sur les axes concernés, des panneaux montrant une montagne, une valise de chaînes et un pneu indiquent les entrées et les sorties des zones où ces équipements hivernaux sont obligatoires.

Quels sont les équipements autorisés ? Et pour quels types de véhicules ?

Les véhicules légers, les utilitaires et les camping-cars doivent soit être équipés de quatre pneus hiver ou "toutes saisons", soit transporter des chaînes à neige métalliques ou chaussettes textiles amovibles, permettant d'équiper au moins deux roues motrices.

Les autocars, autobus et poids lourds sans remorque ni semi-remorque sont soumis aux mêmes obligations. Les poids lourds avec remorque ou semi-remorque doivent détenir des chaînes à neige permettant d'équiper au moins deux roues motrices, même s'ils sont équipés de pneus hiver.

L'obligation d'équipement est aussi valable pour les automobilistes étrangers.

Peut-on choisir des pneus "toutes saisons" ?

Les pneus "toutes saisons" sont acceptés pendant cette période transitoire. Mais à compter du 1er novembre 2024, ils ne passeront plus les contrôles. Il faudra des chaînes ou des chaussettes en plus de ces quatre pneus "toutes saisons".

Quelles sont les différences entre un pneu "hiver" et un pneu "toutes saisons" ?

Le pneu "toutes saisons" présente une sculpture à lamelles assez proche du pneu hiver, et reste performant entre -10°C et +30 °C. Mais ils restent toutefois moins performants sur la neige qu'un pneu hiver et un peu moins performants que les pneus été au-dessus de 7°C. Ils peuvent aussi faire augmenter la consommation.

Les pneus hiver relèvent, eux, de l'appellation "PMSF" (3 Peak Mountain Snow Flake), identifiables par la présence du marquage du "symbole alpin" et de l'un des marquages "M+S", "M.S" ou "M&S".

Les pneus hiver assurent une meilleure adhérence quand le thermomètre passe sous les 7°C et sur route mouillée ou enneigée, avec un plus grand nombre de lamelles et des rainures plus profondes. Mais leur gomme tendre fait qu'ils s'usent plus vite.

Quelles sanctions et à partir de quand sont-elles applicables ?

Au cours du premier hiver d'application, en 2021-2022, les pouvoirs publics n'ont pas sévi, réalisant surtout des opérations de "pédagogie".

Pour cette nouvelle saison, le ministère des Transports a indiqué qu'il n'y aura pas de sanction pour défaut d'équipement avant la fin de l'année 2022. "Il est important de laisser le temps aux usagers de s'habituer, ce n'est pas une mesure répressive", a précisé une porte-parole du ministère, vendredi.

Mais dès les premiers mois de 2023, une amende de 2e classe (150 euros maximum) pourra être appliquée sur les routes présentant un panneau classique de chaîne blanche sur fond bleu, mais seulement si la route est enneigée.

L'objectif de la nouvelle réglementation est de renforcer la sécurité des usagers en réduisant les risques spécifiques liés à la conduite sur routes enneigées ou verglacées, précise la Sécurité routière. Il s'agit aussi d'éviter les situations de blocage en région montagneuse quand des véhicules non équipés se retrouvent dans l'incapacité de se dégager, immobilisant tout un axe de circulation.

La liste des communes de l'Isère concernées : 

  • Les Adrets
  • Allemond
  • Allevard
  • Ambel
  • Auris
  • Avignonet
  • Beaufin
  • Besse-en-Oisans
  • Bilieu
  • Le Bourg-d'Oisans
  • Chamrousse
  • Chantepérier
  • La Chapelle-du-Bard
  • Charavines
  • Château-Bernard
  • Châtelus
  • Chichilianne
  • Chirens
  • Cholonge
  • Choranche
  • Clavans-en-Haut-Oisans
  • Clelles
  • Saint-Martin-de-la-Cluze
  • Cognet
  • La Combe-de-Lancey
  • Cornillon-en-Trièves
  • Corps
  • Corrençon-en-Vercors
  • Les Côtes-de-Corps
  • Engins
  • Entraigues
  • Entre-deux-Guiers
  • Le Haut-Bréda
  • Le Freney d'Oisans
  • La Garde
  • Gresse-en-Vercors
  • Huez
  • Hurtières
  • Laffrey
  • Lalley
  • Lans-en-Vercors
  • Laval-en-Belledonne
  • Lavaldens
  • Lavars
  • Livet-et-Gavet
  • Malleval-en-Vercors
  • Marcieu
  • Massieu
  • Mayres-Savel
  • Autrans-Méaudre en Vercors
  • Mens
  • Merlas
  • Miribel-Lanchâtre
  • Miribel-les-Échelles
  • Mizoën
  • Monestier-d'Ambel
  • Monestier-de-Clermont
  • Le Monestier-du-Percy
  • Montaud
  • Les Deux Alpes
  • Monteynard
  • Montferrat
  • Mont-Saint-Martin
  • La Morte
  • La Motte-d'Aveillans
  • La Motte-Saint-Martin
  • Le Moutaret
  • La Mure
  • Nantes-en-ratier
  • Notre-Dame-de-Commiers
  • Notre-Dame-de-Mésage
  • Notre-Dame-de-Vaulx
  • Oris-en-Rattier
  • Ornon
  • Oulles
  • Oz-en-Oisans
  • Pellafol
  • Percy
  • Pierre-Châtel
  • Ponsonnas
  • Prébois
  • Presles
  • Proveysieux
  • Prunières
  • Quaix-en-Chartreuse
  • Quet-en-Beaumont
  • Rencurel
  • Revel
  • Roissard
  • Sainte-Agnès
  • Saint-Andéol
  • Saint-Arey
  • Saint-Aupre
  • Saint-Barthélemy-de-Séchilienne
  • Saint-Baudille-et-Pipet
  • Saint-Bueil
  • Saint-Christophe-en-Oisans
  • Saint-Christophe-sur-Guiers
  • Saint-Étienne-de-Crossey
  • Saint-Geoire-en-Valdaine
  • Saint-Guillaume-Plateau-des-Petites-Roches
  • Saint-Honoré
  • Saint-Jean-de-Vaulx
  • Saint-Jean-d'Hérans
  • Saint-Jean-le-Vieux
  • Saint-Joseph-de-Rivière
  • La Sure en Chartreuse
  • Saint-Laurent-du-Pont
  • Saint-Laurent-en-Beaumont
  • Sainte-Luce
  • Sainte-Marie-du-Mont
  • Saint-Martin-de-Clelles
  • Saint-Maurice-en-Trièves
  • Saint-Michel-en-Beaumont
  • Saint-Michel-les-Portes
  • Saint-Mury-Monteymond
  • Saint-Nicolas-de-Macherin
  • Saint-Nizier-du-Moucherotte
  • Saint-Paul-lès-Monestier
  • Crêts en Belledonne
  • Saint-Pierre-de-Chartreuse
  • Saint-Pierre-de-Méaroz
  • Saint-Pierre-de-Mésage
  • Saint-Pierre-d'Entremont
  • Châtel-en-Trièves
  • Saint-Sulpice-des-Rivoires
  • Saint-Théoffrey
  • La Salette-Fallavaux
  • La Salle-en-Beaumont
  • Le Sappey-en-Chartreuse
  • Sarcenas
  • Séchilienne
  • Siévoz
  • Sinard
  • Sousville
  • Susville
  • Theys
  • Treffort
  • Tréminis
  • Valbonnais
  • La Valette
  • Valjouffrey
  • Vaujany
  • Velanne
  • Villard-de-Lans
  • Villard-Notre-Dame
  • Villard-Reculas
  • Villard-Reymond
  • Villard-Saint-Christophe
  • Voissant

À celles-ci s’ajoute les communes suivantes sur les axes définis suivants :

  • Champ-sur-Drac à partir de la route de Saint-Sauveur en sortie d’agglomération, direction Notre-Dame de Mésage,
  • Corenc à partir de la RD512, route de la Chartreuse, au col de Vence, en direction des communes de Quaix-en-Chartreuse et de Le Sappey-en-Chartreuse,
  • Fontanil-Cornillon à partir de la RD105D, route de Mont-Saint-Martin, en direction de la commune de Mont Saint-Martin,
  • La Buisse RD128, route dde Saint-Julien au PR 10+400, en direction de la commune de La Sure en Chartreuse,
  • Le Gua à partir de la RD8, à la sortie du Hameau du Rivet, en direction des communes de Château-Bernard et Miribel Lanchâtre,
  • Saint-Égrève à partir de la RD105, Route de Quaix, en direction de la commune de Proveysieux,
  • Saint-Georges-de-Commiers à partir :

◦ de la RD529, rue de la Tour, après l’intersection avec la RD63A en direction de La Mure,

◦ de la RD63, rue de la Gare, après l’intersection avec la RD63A en direction de Vizille,

◦ de l’avenue de la résistance, en amont du ravin de Ravinson en direction de Saint-Georges de Commiers,

  • Saint-Martin-d'Uriage sur toute la commune excepté la RD52, la rue des Etons et les hameaux de Villeneuve d’Uriage, des Entremers et Le Sonnant d’Uriage,
  • Vaulnaveys-le-Haut à partir :

◦ de la RD111, route de Prémol, en direction de Chamrousse,

◦ du chemin des Roux avant l’intersection avec le chemin des Vachers,

◦ de la route de la Gorge avant l’intersection avec le chemin de Montperet.

  • Veurey-Voroize à partir de la RD3, route de Montaud en direction de la commune de Montaud,
  • Voreppe RD520A, Quaix des Chartreux au PR 8+575, en direction de la commune de La Sure en Chartreuse.