• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

SAUVETAGE. Un randonneur coincé sous la neige après une avalanche en Isère sauvé grâce à un SMS

Photo d'illustration / © POULET PHILIPPE - Maxppp
Photo d'illustration / © POULET PHILIPPE - Maxppp

Son sauvetage relève quasiment du miracle. Pris dans une coulée de neige dans le massif de la Chartreuse, en Isère, ce mercredi 30 janvier 2019, un randonneur a réussi à récupérer son téléphone portable et à envoyer le SMS qui lui a sauvé la vie.

Par Yann Gonon

Un randonneur s'en est miraculeusement sorti après avoir été emporté par une avalanche dans le massif de la Chartreuse, en Isère, ce mercredi 30 janvier 2019. Il a réussi à prévenir les secours par SMS alors qu'il était en très mauvaise posture.

Tout a commencé par une banale sortie en montagne pour 3 amis dans le secteur du Roc d'Arguille, en Chartreuse, juste en face de la Dent de Crolles. Après une matinée de randonnée à ski, deux des 3 amis décident de rentrer et laissent seul le 3e randonneur qui décide de redescendre par la Combe du Giclard.

A cet endroit, la pente est soutenue et la couche de neige visiblement instable. Vers 16 heures, une plaque se brise et le randonneur se fait emporter. Il va sauter plusieurs barres rocheuses selon les CRS et terminer sa course au pied d'un buisson.

Toujours conscient, sans doute sauvé par son casque, l'homme se retrouve enseveli jusqu'aux épaules et ne peut plus bouger.

Il lui faudra près de 2 heures pour parvenir à gratter la neige et à récupérer son téléphone dans sa poche. Même si le réseau est mauvais dans ce secteur, il envoie alors plusieurs SMS, à sa femme et à des amis, pour réclamer de l'aide.

C'est l'un de ces messages qui permet aux secouristes d'être prévenus. Il s'est déjà passé plus de 2 heures depuis la coulée de neige et le randonneur est toujours coincé. 5 hommes de la CRS Alpes, dont un maître-chien, décollent en direction du Roc d'Aiguille et survolent le secteur.

Le pilote finit par repérer la coulée, puis le randonneur. Ce dernier est retrouvé, toujours conscient mais en état d'hypothermie. Il sera finalement évacué quelques minutes plus tard en direction du CHU de Grenoble.
 

Sur le même sujet

Avalanche : risque maximal pour vendredi selon Météo-France

Les + Lus

Les + Partagés