VIDEO. Près de Grenoble, la station du Col de Porte attire les foules, c'est l'effet Covid-19

Si les très grosses stations ressemblent un peu à des villes fantômes cette saison en raison des restrictions imposées par la crise sanitaire, ce n'est pas le cas des petites stations proches des grandes villes. Illustration au Col de Porte près de Grenoble qui bat des records de fréquentation.

Au Col de Porte ce dimanche, des skieurs, des randonneurs et des amateurs de luge à foison
Au Col de Porte ce dimanche, des skieurs, des randonneurs et des amateurs de luge à foison © France 3 Alpes

Chaque week-end, depuis le début de l'hiver, les petites stations du Sappey (1000 m d'altitude) et du Col de Porte (1326 m d'altitude), dans le massif de la Chartreuse sont assaillies de visiteurs. Les voitures s'entassent au bord des routes. Une conséquence directe de la crise sanitaire.

Les Grenoblois redécouvrent les stations de proximité. Pourquoi faire des kilomètres pour rejoindre une grande station d'altitude alors que les remontées mécaniques sont fermées. Alors, on va au plus simple et au plus près pour profiter des joies de la luge, du ski de randonnée ou des ballades en raquette. Le Col de Porte, dans le massif de la Chartreuse, n'a jamais accueilli autant de monde. 

"Il y a beaucoup de gens qui n'étaient jamais venu prendre l'air ici, confirme Didier Bic, exploitant du domaine skiable, on n'a jamais vu cette affluence là dans le passé."

Il faut dire qu'en plus, cette année, la neige est là en abondance. Malgré tout, dans les petites stations comme dans les grandes, les professionnels de la montagne n'attendent qu'une chose, la réouverture des stations pour les vacances de février. Une décison doit être prise le 20 janvier lors d'un conseil de défense du gouvernement.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
montagne nature neige météo coronavirus/covid-19 santé société