VIDÉO. Disparition de Victorine : son corps retrouvé, une enquête ouverte pour homicide volontaire

Le corps sans vie de Victorine, 18 ans, portée disparue depuis samedi, a été découvert ce lundi en Isère. La procureure de la République de Vienne a donné une conférence de presse à 18 heures, pour annoncer l'ouvertue d'une enquête pour enlèvement, séquestration et homicide volontaire.

Les recherches sont toujours en cours après la disparition de la jeune Victorine en Isère.
Les recherches sont toujours en cours après la disparition de la jeune Victorine en Isère. © Michel THOMAS / MAXPPP
Deux jours après la disparition de Victorine, 18 ans, la procureure de la République de Vienne fait le point sur les premières orientations de l'enquête. La jeune femme est activement recherchée dans le secteur de Villefontaine (Isère) depuis samedi. Un corps sans vie a été découvert lundi 28 septembre dans un secteur difficilement accessible, entre le stade de la prairie et l'étang de Saint-Bonnet.

La procureure Audrey Quey affirmait en début d'après-midi ne pas être "en mesure de confirmer qu'il s'agit du corps de Victorine". Les chaussures et le sac à main de la jeune femme ont toutefois été retrouvés sur les lieux lundi matin, ainsi qu'un masque chirurgical. De nombreuses personnes se sont mobilisées depuis deux jours pour retrouver la trace de Victorine, dont la disparition a été signalée par sa soeur.
 
La procureure de Vienne fait le point ce lundi sur les premiers éléments de l'enquête. Suivez sa conférence de presse dans cet article ou sur notre page Facebook à partir de 18 heures.
DIRECT VIDÉO. Disparition de Victorine : suivez la conférence de presse de la procureure de Vienne

Ce qu'il faut retenir
Revivez notre direct

18h24 - "Le corps de Victorine Dartois, âgée de tout juste 18 ans, a été retrouvé ce lundi 28 septembre", annonce la procureure de Vienne Audrey Quey.

18h25 - Le corps a été retrouvé "à proximité de l'étang de Saint-Bonnet" à Villefontaine selon la procureure, "immergé dans un ruisseau et difficile d'accès". 

18h26 - Selon la procureure, il est encore "trop tôt pour dire quelles sont les causes" de la mort de Victorine, malgré les premières observations d'un médecin légiste. Des examens complémentaires, dont une autopsie, vont être réalisés dans les jours à venir.

18h28 - L'enquête est désormais menée sous les qualificatifs d'enlèvement, séquestration et homicide volontaire. Elle a été confiée à la section de recherches de Grenoble, appuyée par des équipes de gendarmerie. La procureure de Vienne s'est déssaisie du dossier.

18h30 - Un appel à témoins est désormais lancé. Toute personne ayant des renseignements pouvant aider l'enquête est priée de joindre le numéro vert : 0 800 200 142.

18h31 - En tout, 130 gendarmes, dont des équipes cynophiles, appuyés par un hélicoptère de Lyon et des équipes de plongeurs, ont participé aux recherches. 80 enquêteurs de la section de recherche de Grenoble sont désormais mobilisés, précise le chef d'escadron Bosserelle.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
disparition faits divers justice société