Disparition de Victorine : le corps retrouvé dans un ruisseau à Villefontaine est bien celui de la jeune fille

Le corps repêché dans une rivière à la mi-journée à Villefontaine, en Isère, est bien celui de Victorine. La jeune fille de 18 ans était portée disparue depuis samedi et d'importantes recherches avaient été engagées pour la retrouver.

Les gendarmes sur place à Villefontaine ce lundi 28 septembre.
Les gendarmes sur place à Villefontaine ce lundi 28 septembre. © Vincent Habran/France 3 Alpes
Un corps sans vie a été découvert ce lundi 28 septembre aux alentours de midi à Villefontaine en Isère. En fin de journée, la procureure de Vienne a confirmé qu'il s'agissait bien de celui de Victorine, la jeune fille portée disparue depuis samedi soir, entre le stade de la prairie et l'étang de Saint-Bonnet.

Selon la procureure de Vienne Audrey Quey, interrogée sur BFMTV, arrivée sur place en ce début d'après-midi, les chaussures et le sac à main de Victorine avaient été retrouvés dans un ruisseau ce matin, ainsi qu'un masque chirurgical. C'est en remontant le cours d'eau que les gendarmes ont découvert le corps sans vie.
 
Plusieurs plongeurs ont été mobilisés pour sonder les abords de l'étang de Saint-Bonnet.
Plusieurs plongeurs ont été mobilisés pour sonder les abords de l'étang de Saint-Bonnet. © Michel THOMAS - Maxppp

Si en début d'après-midi encore, Audrey Quey affirmait ne pas être "en mesure de confirmer qu'il s'agit du corps de Victorine", le doute a été levé en fin de journée lors d'une conférence de presse. La procureure de Vienne a confirmé qu'il s'agissait bien de la jeune fille. Son corps a été "retrouvé par les équipes cynophiles déployées sur le terrain". Il était "immergé dans un ruisseau et difficile d'accès". Concernant les causes de la mort, "il est encore trop tôt", a assuré la magistrate qui a annoncé qu'une autopsie serait pratiquée dans les prochains jours.

La conférence de presse de la procureure de Vienne est à retrouver ci-dessous.
 
Une enquête pour enlèvement, séquestration et homicide volontaire a été ouverte et confiée à la section de recherches de Grenoble.

Ce lundi matin, les recherches avaient repris pour tenter de retrouver la jeune fille. Après la battue à laquelle ont participé 300 personnes hier, les gendarmes avaient demandé aux particuliers d'arrêter leurs recherches afin de ne pas perturber l'enquête.
 
Victorine n'avait plus donné signe de vie depuis un dernier appel passé samedi 19 heures. Selon sa famille, elle était à ce moment-là en route pour rentrer chez elle.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers disparition