Un jeune cycliste retrouvé mort sur le bas-côté d'une route départementale à Vienne : une enquête ouverte et un appel à témoins lancé

Un jeune homme de 28 ans a été retrouvé en état d'arrêt cardio-respiratoire sur la RD 41 sur la commune de Vienne, ce vendredi 22 décembre en début de soirée. Il a été déclaré décédé sur place.

Un jeune homme de 28 ans est décédé ce vendredi 22 décembre alors qu'il circulait à vélo sur la route départementale 41 sur la commune de Vienne, en Isère. Selon les premières informations, il pourrait s'agir d'un accident, mais aucun véhicule n'a été retrouvé à proximité de la victime.

Ce jeune homme rentrait chez lui à vélo sur une route limitée à 70 km/h et sans accotement pour les cyclistes. D'après les premiers éléments de l'enquête, le vélo ne possédait pas de lumière et la victime n'était pas casquée. Il aurait été percuté par un véhicule qui venait derrière lui.

Les secours ont été appelés par la compagne du jeune homme, inquiète de ne pas avoir de ses nouvelles. Arrivés sur les lieux aux environs de 20 heures, les pompiers ont retrouvé la victime en état d'arrêt cardio-respiratoire sur le bas-côté à quelques mètres du rond-point de Malissol. Malgré les tentatives de réanimation, elle a été déclarée décédée sur place par le médecin du Smur.

Au total, 14 pompiers ont participé à l'opération. L'enquête pour homicide involontaire aggravé, délit de fuite et non-assistance à personne en danger devra déterminer les causes exactes de ce drame. La police de Vienne a lancé un appel à témoins, ce samedi 23 décembre, pour notamment retrouver la trace du conducteur qui a pris la fuite.

Si vous avez des informations utiles aux enquêteurs, contactez le commissariat de police de Vienne au 04 74 78 06 78.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité