L'orchestre itinérant des Pays de Savoie se lance un défi : réduire drastiquement son bilan carbone d'ici à 2030

Publié le Mis à jour le
Écrit par Fabrice Liégard .

Grâce au concours d'une start-up lyonnaise, l'orchestre des Pays de Savoie et 9 autres institutions culturelles rhônalpines s'engagent dans un plan d'actions concrètes. Ils envisagent notamment de réduire leurs émissions de gaz à effet de serre de 24% d'ici 2030.

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022

"Pas d'orchestre responsable sans une empreinte carbone maîtrisée" ! Il aura fallu trois mois de travail intensif à l’Orchestre des Pays de Savoie (OPS). Mais ça y est : les 23 musiciens et les 10 permanents qui organisent la vie de l'orchestre de chambre connaissent précisément leur empreinte carbone : elle est égale à 128 tonnes de Co2 rejetées dans l'atmosphère chaque année.

"C'est un peu le prix à payer en raison de notre itinérance", explique Julie Mestre, la directrice générale de l'OPS. "Pour la grande majorité des quelques 70 à 80 concerts que nous donnons chaque année, c'est nous qui nous déplaçons pour apporter la musique aux publics de la Savoie et de la Haute-Savoie. Quand nos spectateurs font en moyenne 10 kilomètres pour venir nous écouter, nos musiciens en font parfois 10 fois plus".

Une feuille de route jusqu'en 2030

"Jusqu'alors, on avait essayé d'être plus vertueux, en covoiturant par exemple, continue Julie Mestre, mais avec le plan d'actions que l'on vient de bâtir jusqu'en 2030, c'est un vrai engagement que l'on prend. Parce que les enjeux environnementaux traversent notre vie de service publique culturel et ne peuvent nous laisser indifférents".

Pour joindre la volonté à l'action, l'Orchestre savoyard a fait appel à la startup lyonnaise WeCount. Selon la directrice de l'OPS, "ce qui était intéressant et motivant, c'était de nous retrouver une fois par mois pendant 3 mois, aux côtés d'autres acteurs de la culture régionale qui partagent la même démarche".

Plusieurs institutions culturelles comme "L'Hexagone" de Meylan (Isère), le pôle du cirque "La Cascade", de Bourg-Saint-Andéol et le centre national des arts de la rue de Boulieu-lès-Annonay (Ardèche),  "le Transbordeur" et la "Biennale de la Danse de Lyon (Rhône), le Centre National Chorégraphique de Grenoble (Isère), la Tannerie de Bourg-en-Bresse (Ain) et l'agence "Auvergne Rhône Alpes spectacle vivant", participent à cette initiative. Et chacune a pu non seulement établir son propre bilan carbone, mais surtout se former afin d'élaborer une stratégie de réduction de son empreinte carbone.

"C'est une étude poste par poste que nous avons menée. Tout a été passé en revue : des kilomètres parcourus aux masses financières allouées à tel ou tel secteur, en passant par l'impact numérique de toutes nos actions, ce qui est toujours beaucoup plus difficile à appréhender".

Véhicules électriques et repas végétariens

En s'appuyant sur « Promotion Climat » de WeCount, l'Orchestre des Pays de Savoie a pu quantifier l'importance du poste "déplacements". Des voyages qui pèsent pour un tiers de l'empreinte carbone. D'où la réflexion en cours pour passer sa flotte de véhicules à l'électrique par exemple. Mais ce n'est là qu'une ligne sur une feuille de route qui affiche bien d'autres ambitions pour les années à venir.

Outre la baisse de 24 % de ses émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030, l'orchestre savoyard va mettre en place une stratégie bas carbone. En mettant en œuvre les leviers de réduction des émissions, poste par poste.

Sur la feuille de route par exemple : la fin des bouteilles en plastique, des repas végétariens et même des plannings de répétitions adaptés en fonction des horaires des transports en commun.

« La culture a une place centrale au sein de notre société. Nous sommes convaincus qu'elle peut jouer un rôle majeur pour impulser le changement à l’ensemble des secteurs d’activité qui convergent autour d’elle », conclut Julie Mestre.

--------------------------------------------------------

Sur l'agenda de l'Orchestre des pays de Savoie : le poème musical "Ondin et la petite sirène.

  • Mardi 29 mars à 19h30 à Château Rouge (Annemasse)

Informations et réservations : https://www.chateau-rouge.net/spectacle/ondin-et-la-petitesirene

  • Jeudi 31 mars à 18h30 au Scarabée (Chambéry)

Informations et réservations : https://www.weezevent.com/ondin-et-la-petite-sirene-chambery

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité