• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

L'unité Parkinson d'Ydes (15), une structure spécialisée unique en France

© France 3 Auvergne
© France 3 Auvergne

L'unité d'hébergement et de soins pour personnes atteintes de la maladie de Parkinson d'Ydes (Cantal) a ouvert en avril 2012. Classée unité de soins de longue durée expérimentale, cette structure est unique en France.

Par France 3 Auvergne

L'unité d'hébergement et de soins d'Ydes a pour vocation d'être une structure d'accueil spécialisée pour une meilleure prise en charge des malades parkinsoniens.

"Les aidants familiaux, le conjoint, la conjoint, les enfants sont parfois très fatigués et ont besoin d'un repos pour leurs parents. Ils veulent une structure adaptée" explique Pauline Brethomé, médecin gériatre au centre hospitalier de Mauriac.

Douze patients sont accueillis dans l'établissement d'Ydes, dont huit en longue durée. Des ateliers de marche, des ateliers jardinage, de la balnéothérapie ou de l'ergothérapie sont notamment proposés aux résidents pour optimiser leur prise en charge.

Encadrées par une équipe soignante spécialisée, ces activités tournées vers la stimulation et la récupération font le bonheur des personnes atteintes de la maladie de Parkinson comme Renée. "Moi on me dira pas de partir d'ici. Ici c'est chez moi. Je ne sais pas si c'est bien vrai mais je le prends comme ça" explique la résidente de l'unité.

Une étroite collaboration avec le service neurologique du CHU de Clermont-Ferrand

Dépendante de la communauté hospitalière Aurillac Mauriac, l'unité Parkinson offre également quatre hébergements temporaires. "Ce sont des patients qui viennent essentiellement pour avoir un réajustement de leur thérapeutique, venir en séjour de répit ou pour améliorer leur autonomisation. Nous sommes accompagnés pour cela d'une équipe plurisdisciplinaire" détaille Elisabeth Peretti, directrice adjointe du centre hospitalier de Mauriac. 

L'étroite collaboration entre l'établissement d'Ydes et le service de neurologie du CHU de Clermont-Ferrand permet "chaque mercredi, des expertises neurologies et le suivi de la pathologie de Parkinson" indique Pauline Brethomé.

Ouverte à titre expérimental il y a quatre ans, l'unité Parkinson d'Ydes a fait la preuve de son utilité selon l'ensemble des professionnels qui y travaillent. Tous espèrent que son avenir ne sera pas remis en cause.
Parkinson Ydes

 

Sur le même sujet

Echevis ne veut pas être coupé du monde

Les + Lus