La ville slovène de Tolmin couronnée "Ville des Alpes 2016"

Depuis 1997, un jury international attribue le titre de "Ville des Alpes de l'année" à des villes engagées dans une démarche exemplaire, notamment en matière d'écologie. Après Chamonix, Tolmin est récompensée pour sa politique urbaine "écologiquement et socialement responsable", dixit le jury. 

© CC Damjan Leban
C'est pour ses efforts en faveur du développement durable que Tolmin se fait aujourd'hui remarquer. La ville slovène portera à l'avenir le titre de "Ville des Alpes 2016". Un jury international a porté son choix sur cette cité de 11.430 habitants, située à proximité de la frontière italienne et du Parc national du Triglav.

Uroš Brežan, le maire de Tolmin, fait part de ses souhaits à la veille de cette année: "nous avons à coeur de montrer que l'économie socialement responsable et l'écologie sont complémentaires." 

Pourquoi Tolmin? 

Pour réduire ses émissions de CO2 et augmenter son efficacité énergétique et sa part d'énergies renouvelables, la cité s'est engagée dans une politique d'incitations à l'utilisation de matières premières locales, telles que la biomasse, le bois ou la pierre, et de renforcement des circuits locaux.

La valorisation du patrimoine culturel et naturel, comme par exemple l’élevage de variétés de truites locales, est un volet essentiel de la stratégie de développement de Tolmin. Pour cela, elle compte sur les communes environnantes. L'agriculture écologique et l'évolution des formes d'exploitation traditionnelles y permettent de développer le tourisme doux et de créer des emplois pour les jeunes.

"Tolmin montre ainsi que le développement durable est une préoccupation de l'ensemble du territoire", constate le jury dans l’exposé de ses motifs. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
montagne international
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter