Laurent Wauquiez au chevet des montagnes d’Auvergne-Rhône-Alpes

Le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes Laurent Wauquiez a achevé dimanche 31 janvier une série de rencontres pendant 3 jours avec les acteurs économiques de la montagne par une visite au Lioran dans le Cantal.

Remontées mécaniques, hébergeurs, restaurateurs, moniteurs et loueurs de ski ont évoqué leurs inquiétudes à quelques jours du début des vacances d'hiver.
Remontées mécaniques, hébergeurs, restaurateurs, moniteurs et loueurs de ski ont évoqué leurs inquiétudes à quelques jours du début des vacances d'hiver. © Laetitia Théodore - FTV

Après des visites en Isère et en Savoie vendredi 29 janvier dans les stations de l’Alpe d’Huez, les Deux Alpes et Valmorel, après un samedi consacré à la Haute-Savoie à Châtel et au Puy-de-Dôme au Mont-Dore, le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes Laurent Wauquiez a rencontré dimanche 31 janvier les acteurs économiques de la montagne au Lioran dans le Cantal. A une semaine du début des vacances d’hiver sans remontées mécaniques et sous couvre-feu, face au risque d’une dégradation des conditions sanitaires, il a rencontré les professionnels de la montagne et a tenu à chaque étape une conférence de crise sur la montagne.

Cet hôtelier de la station a vu s’envoler 70% de son chiffre d’affaires : "Les vacances de février c’est 35 à 40% du chiffre d’affaires annuel, on est quasiment sûrs qu’il est à la trappe" dit-il.

Avant de rencontrer le Premier Ministre le 1er févier, le président de la région a compilé les témoignages, les particularités mais surtout les besoins de chacun pour surmonter cette année blanche. "Ce que je veux arracher demain lundi avec le Premier Ministre, c’est qu’ils aient de la visibilité et qu’on leur compense vraiment la saison qu’ils ont perdu. Aujourd’hui le compte n’y est pas, il faut qu’on se batte pour que l’année prochaine ils soient encore là, qu’on ne les perde pas en chemin. Derrière eux c’est des milliers et des milliers d’emplois sur notre Auvergne".

Moniteurs de ski, pisteurs, restaurateurs, loueurs en témoignant de la situation qu’ils traversent espèrent qu’ils seront ainsi entendus au plus haut sommet de l’Etat.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
région auvergne-rhône-alpes politique montagne crise économique économie emploi covid-19 société