“Laurent Wauquiez a conduit une campagne très à droite” pour Eric Piolle, maire EELV de Grenoble

Eric Piolle, maire EELV de Grenoble / © France 3 Alpes
Eric Piolle, maire EELV de Grenoble / © France 3 Alpes

Malgré un large réservoir de voix et l'union avec les écologistes et les communistes, Jean-Jack Queyranne n'a pas remporté la région Rhône-Alpes-Auvergne. Une déconvenue pour Eric Piolle, maire écologiste de Grenoble, dont la ville et le département ont largement voté à gauche.

Par Cécilia Sanchez

C'est une grande déception pour Eric Piolle, maire EELV de Grenoble. Son parti s'était rallié à la liste de Jean-Jack Queyranne, mais cela n'a pas suffit à faire gagner l'alliance de la gauche dans la région. Cependant, en Isère, l'union du PS, des écologistes et des communistes arrive en tête avec 40,1 % des suffrages. La droite de Wauquiez est loin derrière, avec 34,8 % des suffrages.

Pour Eric Piolle, ces résultats sont la traduction du "glissement général vers la droite". "On l'a vu avec les propos de notre premier ministre Manuel Valls", fait-il remarquer. Mais surtout chez Laurent Wauquiez, qui "a conduit une campagne très très très à droite et clivante", répète Eric Piolle. Il fustige la ligne Wauquiez des "camps d'internement, des débordements à l'Assemblée Nationale et des propositions ultra-sécuritaires".

Une ligne Wauquiez "ultra-sécuritaire"

Le jeune politicien de 40 ans divise. Il serait aidé par l'ex conseiller de Nicolas Sarkozy, le très droitier Patrick Buisson. Au lendemain des attentats de Paris, il avait choqué en demandant le placement en "centres d'internement" des milliers de personnes fichées pour terrorisme, ou en s'affichant dans une réunion contre le mariage pour tous à Lyon, à laquelle participait aussi la tête de liste FN Christophe Boudot.

Après les résultats, Eric Piolle le met au défi de "proposer des politiques publiques pour tous les habitants de la région, composer avec les métropoles lyonnaise et grenobloise qui ne sont pas de sa couleur politique." Car Grenoble reste résolument de gauche. Jean-Jack Queyranne y a remporté son meilleur score parmi les villes de plus de 5.000 habitants avec 57,19 % des voix. Wauquiez traîne loin derrière avec 29,78 % des suffrages... Même situation du côté de Lyon, première métropole de la région. La liste PS, écologistes et communistes remporte 48,8 % des suffrages et la droite, 39, 6% .

Laurent Wauquiez va devoir composer avec les métropoles lyonnaise et grenobloise qui ne sont pas de sa couleur politique


Eric Piolle espère tout de même un "recentrage" de sa politique grâce aux partenaires politiques de Wauquiez, issus de l'UDI et du MoDem, plus au centre. "Je fais confiance aux élus pour mener une politique au-delà d'une campagne qui s'est droitisée", soutient le maire de Grenoble. 

Dans le climat de "repli sur soi et de peur légitime" des Français, Eric Piolle compte bien "reconstruire un espace de progrès positif, ce que nous avons essayé de faire à Grenoble en 2014 et ce qui reste à faire à l'échelle nationale et européenne."

Interview Eric Piolle, maire EELV de Grenoble

 

Sur le même sujet

Les + Lus