Le prix de la passion de Sandrine Muffat, la musheuse de Praz-sur-Arly

Sandrine Muffat et ses chiens prendront le départ de l'édition 2016 de la Grande Odyssée le 15 janvier, pour disputer le trophée SantéVet. Celle qui est aujourd'hui l'une des meilleures musheuses du monde a accepté, au milieu de ses chiens, de nous parler du coût de sa passion.

Par France 3 Alpes

Musheuse à 12 ans. Championne de France en titre. Championne du monde en 2014, médaille de bronze en 2015. A 29 ans, Sandrine Muffat possède un palmarès bien rempli mais un compte en banque qui l'est beaucoup moins. 

Entre la nourriture -notamment de la viande importée de Suède -  les frais vétérinaires, les frais d'ostéopathe, comptez 8000 euros par an pour 12 animaux. Et ce n'est pas fini, il y a le traîneau, les harnais, les transports pour les courses à l'étranger...

"On ne gagne pas grand chose sur les compétitions. Après, il y a quelques sponsors financiers pour nous aider à payer un peu cette passion" explique Sandrine. Et puis des sacrifices : "je ne fais pas les boutiques, pas de shopping : tout l'argent que, j'ai c'est pour mes chiens". 

Un reportage de Benoit Le Vaillant et Sophie Villatte
Portrait de la musheuse Sandrine Muffat
Intervenants : Sandrine Muffat, musheuse ; Yann Jaccaz, maire de Praz-sur-Arly


Sur le même sujet

Les + Lus