Les restrictions d'eau sont maintenues dans le Puy-de-Dôme

Le 4 août 2015, le Préfet du Puy-de-Dôme a réuni le comité de suivi hydrologique afin de faire un point complet sur les niveaux actuels des cours d’eau et des nappes du département. Au terme de cette réunion, le préfet a décidé de maintenir des restrictions sur certains usages de l'eau.

Archives
Archives
Le communiqué de presse de la préfecture du Puy-de-Dôme

Michel Fuzeau, Préfet du Puy-de-Dôme, a de nouveau réuni le 4 août 2015, le comité de suivi hydrologique associant les partenaires concernés par la gestion de l’eau afin de faire un point complet sur les niveaux actuels des cours d’eau et des nappes du département et sur leurs évolutions depuis la précédente réunion du 21 juillet 2015.

Une dégradation limitée, mais pas d’amélioration significative

Même si quelques pluies éparses ont eu lieu durant le mois de juillet, la plus grande vigilance est toujours de mise. Ainsi la situation est toujours préoccupante sur la Dore, l'Alagnon et l'Ance. Sur le Cher la situation s’est très fortement dégradée depuis la mi-juillet. Aussi, le Préfet du Puy-de-Dôme a décidé de maintenir les restrictions sur certains usages de l’eau. En cas d’amélioration ou d’aggravation des conditions météorologiques et des débits des cours d’eau lors de ces quinze prochains jours, un nouveau comité de suivi hydrologique pourra être convoqué pour lever ou renforcer ces restrictions par arrêté préfectoral.

Les mesures de restriction des usages de l’eau

Sur tout le département, jusqu’au 30 septembre 2015, les usages de l'eau suivants sont interdits, sauf si l'eau provient de réserves constituées préalablement (réserves de substitution, citernes d'eau de pluie):

• arrosage des aires de jeu, des terrains de sports et des greens de golfs de 8 h à 20 h ;
• arrosage des jeunes plants ligneux (plantation de moins d’un an) et des massifs de fleurs de 8 h à 20 h ;
• arrosage des jardins potagers de particuliers de 8 h à 20 h ;
• arrosage des autres espaces verts et jardins ornementaux ;
• remplissage des piscines individuelles, hors première mise en eau des bassins en construction ;
• lavage des véhicules, hors des installations spécialisées équipées de recyclage d’eau, sauf pour les véhicules ayant une obligation réglementaire (véhicules sanitaires ou alimentaires) ou une obligation technique (bétonnière...) ;
• arrosage des voies publiques, hors situation d’urgence justifié notamment par un souci de salubrité publique ;
• manœuvre des bouches/bornes incendie sauf exercices de sécurité indispensables ;
• fontaines et jets d'eau alimentés par le réseau d'eau potable sans recyclage ;
• nettoyage de bâtiments, hangars, locaux de stockage (en dehors de la nécessité de salubrité publique et pour raisons sanitaires).

En plus de ces dispositions, les bassins suivants font l’objet de mesures spécifiques :

Sur les bassins versants de l’Alagnon, de l’Ance et de la Dore, jusqu’au 30 septembre 2015, quelle que soit l'origine de la ressource en eau (sauf cas particulier des forages en eau profonde) :

• les installations classées pour la protection de l'environnement (ICPE) soumises à une autorisation
comprenant un plan de crise doivent mettre en œuvre les dispositions prévues dans ce plan ;
• le remplissage des plans d’eau ou étangs est interdit ;
• tous les autres prélèvements dans le milieu naturel (cours d'eau, plans d'eau et nappes), sont interdits de 10h à 18h, sauf :
         - les prélèvements d'alimentation en d'eau potable,
         - les prélèvements effectués dans les réserves constituées (avant l'alerte),
         - ceux indispensables à la salubrité, c'est à dire l'abreuvement du bétail et l'alimentation en eau des bassins des piscicultures,
         - les prélèvements en cours d'eau donnant lieu à un rejet équivalent dans le même cours d'eau bdans le respect des débits réservés.

Sur le bassin versant du Cher, jusqu’au 30 septembre 2015, quelle que soit l'origine de la ressource en eau (sauf cas particulier des forages en eau profonde) :
• les installations classées pour la protection de l'environnement (ICPE) soumises à une autorisation
comprenant un plan de crise doivent mettre en œuvre les dispositions prévues dans ce plan ;
• le remplissage des plans d’eau ou étangs est interdit
• la vidange des plans d'eau ou étangs est interdite
• tous les autres prélèvements dans le milieu naturel (cours d'eau, plans d'eau et nappes), sont interdits de 8 h à 20 h, sauf :
                               - les prélèvements d'alimentation en d'eau potable,
                               - les prélèvements effectués dans les réserves constituées (avant l'alerte),
                               - ceux indispensables à la salubrité, c'est à dire l'abreuvement du bétail et l'alimentation en eau des bassins des piscicultures,
                               - les prélèvements en cours d'eau donnant lieu à un rejet équivalent dans le même cours d'eau dans le respect des débits réservés.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter