Commission TNT : Embourbé dans la polémique, Quentin Bataillon "assume" sa venue dans TPMP mais "regrette" certains de ses propos

En pleine polémique après sa venue dans l’émission "Touche pas à mon poste" de C8, le député de la Loire, Quentin Bataillon, dit ce jeudi "assumer" sa venue dans l’émission de Cyril Hanouna mais "regretter" certains des propos qu’il a tenus.

La polémique n’en finit pas d’enfler. Mardi 2 avril, le député Quentin Bataillon, président de la commission d’enquête sur les fréquences TNT était l’invité de l’émission "Touche pas à mon poste" de Cyril Hanouna. Sur le plateau, le député Renaissance de la Loire n’a, par exemple, pas hésité à tacler le présentateur de Quotidien Yann Barthès, tout en distribuant des points à l’émission de Cyril Hanouna. Il avait auditionné les deux présentateurs dans le cadre de la Commission. Sa venue sur le plateau ainsi que ses propos ont donc été vivement dénoncés par d’autres députés, qui y voient une décrédibilisation de la commission d’enquête. Plusieurs de ses collègues réclament sa démission de la présidence.  

Ce jeudi 4 avril, le député ligérien a tenté d’éteindre le feu au micro de FranceInfo. "Ce n'était pas mon rôle de le faire là-bas, c'était une maladresse et je le regrette", a ainsi déclaré l'élu de la majorité présidentielle, tout en affirmant "assumer" sa présence sur le plateau de Cyril Hanouna.  

Le député n'envisage pas de démissionner

Un mea culpa en demi-teinte donc, alors que Quentin Bataillon a été critiqué jusque dans les rangs de la majorité présidentielle. Mais aux yeux de l'élu de la Loire, "la commission d'enquête a deux temps importants", a-t-il dit sur Franceinfo: celui des auditions, qui se sont arrêtés le 28 mars, et désormais celui de l'écriture du rapport par le député LFI Aurélien Saintoul. "Je me suis moi-même imposé une période de réserve" Mais, "aujourd'hui, nous sommes dans le temps du rapport et des positionnements politiques", a fait valoir le député, qui pense devoir "parler à tous les publics". 

Dans cette interview, Quentin Bataillon écarte la potentialité de sa démission, estimant avoir “fait le travail”. Yann Barthès, taclé "d'arrogant" par le député ligérien sur le plateau de TPMP, n’est pas de cet avis. Dans Quotidien mercredi soir, le présentateur affirme que Quentin Bataillon "a foutu en l'air une commission qui aurait pu apporter quelque chose au débat démocratique". De son côté, Quentin Bataillon a indiqué qu'il avait contacté le groupe TF1,  pour assurer qu'il n'avait pas "d'animosité" à leur égard.