Loire : Le CHU Nord de St Etienne organise des essais cliniques pour la 3e dose avec un nouveau vaccin Sanofi Pasteur/GSK

Publié le Mis à jour le
Écrit par Ana K.
Des essais cliniques se déroulent actuellement au CHU NOrd de St Etienne pour tester l'efficacité d'un nouveau vaccin Sanofi Pasteur/GSK
Des essais cliniques se déroulent actuellement au CHU NOrd de St Etienne pour tester l'efficacité d'un nouveau vaccin Sanofi Pasteur/GSK © MANON CRUZ / MAXPPP

La campagne de rappel pour la 3e dose de vaccin contre le Covid 19 bat son plein. Le CHU Nord de Saint-Etienne organise, en parallèle, des essais cliniques pour un éventuel nouveau vaccin, Sanofi Pasteur/GSK. Le CHU recherche 25 volontaires ayant déjà été vaccinés par les vaccins existants.

Depuis 1 mois, le CHU nord de St Etienne accueille des personnes pour leur 3e dose de vaccin. Parmi les candidats à la vaccination, certains reçoivent une 3e injection issue d'un nouveau vaccin mis au point par Sanofi Pasteur/GSK. Les volontaires ont donné leur accord pour participer à des essais cliniques. Saba, 59 ans, fait partie des volontaires de Coviboost.

Ces essais s'adressent aux patients ayant déjà reçu 2 doses du vaccin Pfizer. Dans un premier temps, Saba ne saura pas quelle dose lui a été injectée, Pfizer ou Sanofi. C'est un ordinateur qui sélectionnera entre un rappel classique Pfizer ou une dose de vaccin protéique. Un protocole qui ne l'inquiète pas, au contraire, le suivi médical nécessaire pour établir les résultats des tests la rassure : "Là, je vais être suivie pendant un an, donc si j’ai un problème de santé, je me dis qu’il y aura toujours quelqu’un qui sera là pour moi." Ce n'est pas sa seule motivation :"Il y a aussi la volonté de faire avancer la recherche et de pouvoir dire aux gens "on a du recul" et puis c'est un vaccin français !"

Une étude menée au niveau national

L'étude se déroule en simultanée sur plusieurs centres de recherches. Objectif: observer la réponse immunitaire chez des personnes qui ont déjà reçu deux doses de vaccin Pfizer, mesurer l'efficacité selon les classes d'âge mais aussi la tolérance des patients et leur durée d'immunité sur une année.

L’étude dure un an, certaines visites pourront être rapprochées pour s’intéresser à la réponse immunitaire précoce. Il peut y avoir des visites dès trois jours, en fonction des situations, puis une autre visite à 15 jours, un mois puis 6 mois et un an.   

Le Docteur Edith Chaze mène les investigations cliniques, "Dans cette étude, la dose de "Boost" va être injectée de manière aléatoire, soit une troisième dose de vaccin Pfizer, soit une troisième dose de vaccin Sanofi Pasteur/GSK, qui est un vaccin avec une plate-forme technique différente. C’est un vaccin protéique, avec un adjuvant".

Un vaccin plus récent 

"Le vaccin Sanofi est différent et c’est intéressant d’avoir plusieurs alternatives. Ce vaccin est arrivé un peu après les autres, pour autant il n’est pas plus mauvais. C’est juste que la technique pour le fabriquer est différente, elle prend plus de temps que pour un vaccin ARN. Donc, c’est bien de pouvoir le tester et de le positionner dans la situation actuelle pour lutter contre la Covid".

Le Pr Elisabeth Botelho-Nevers, chef du service d’infectiologie précise qu'il est certes plus récent mais pas plus dangereux. "C’est un nouveau vaccin mais attention, il a déjà été testé dans des phases d’évaluation, sur de nombreuses personnes. C’est le principe de la recherche médicale, c’est-à-dire que pour que les choses avancent, il faut passer par des études cliniques très rigoureuses, dans lesquelles on surveille la sécurité du volontaire et on cherche à démontrer l’efficacité du vaccin".

Si vous désirez participer à cette étude, vous pouvez appeler le 04 77 12 07 90 ou faire votre demande par mail : rechercheclinique.vaccins@chu-st-etienne.fr

Deux autres études sont en cours à Saint-Etienne, elles sont destinées aux primo-vaccinés avec les vaccins usuels Pfizer, Moderna (Cov’immunage) ou Jansen (Covi-compare)

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.