Loire : un bus a été caillassé au Chambon-Feugerolles, plusieurs lignes suspendues ce mardi 21 septembre

Un bus a été la cible de jets de projectiles ce lundi 20 septembre vers 17h, entre Le Chambon-Feugerolles et La Ricamarie, dans la Loire. Face à la recrudescence d'actes d'incivilité, la STAS a suspendu la ligne M1, S1 et 70 le trafic doit reprendre partiellement jusqu'au dimanche 26 septembre.

Pas de blessés, que des dégâts matériels, mais c'est l'acte d'incivilité de trop qui a conduit à la suspension de plusieurs bus de la STAS (Société de transports de l'agglomération stéphanoise), ce mardi 21 septembre, entre Le Chambon-Feugerolles et La Ricamarie, près de Saint-Etienne, dans la Loire.

Un bus de la ligne M1 a été la cible de projectile ce lundi 20 septembre vers 17h, à l'arrêt Cotatay, situé sur la commune du Chambon-Feugerolles, à la frontière d'une autre commune, La Ricamarie.

Dès la connaissance des faits, la direction de la STAS a décidé la suspension de l’exploitation de la ligne et a organisé une cellule de crise avec les partenaires sociaux à l’issue de laquelle il a été décidé que les lignes M1, S1 et 70 ne circuleraient ce mardi 21 septembre.

''Lundi 20 septembre, explique un responsable de la STAS, un bus de la ligne M1 qui roulait en direction de Bellevue a été la cible de nouveaux actes de malveillance répétés au niveau de l’arrêt Cotatay (Le Chambon-Feugerolles) vers 17h00, qui, fort heureusement, n’ont généré que des dégâts matérielsLa ligne M1 a connu des actes d'incivilité répétés ces derniers jours, particulièrement le week-end dernier. Ces incivilités sont faits sur une petite portion, entre Le Chambon-Feugerolles et La Ricamarie. Une réunion avec les partenaires sociaux est prévue ce mardi 21 septembre à 17h30''.

Dès 4h20, mercredi 22septembre, les bus de la STAS des lignes S1, M1 et 70 reprendront la circulation avec un trajet adapté afin d'éviter les secteurs où les incidents se sont déroulés. 

Les arrêts Église la Ricamarie, Blachier, La Verrerie, Nadella, Montrambert et Cotatay ne seront pas desservis jusqu'au dimanche 26 septembre.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports économie transports en commun justice société faits divers