On a trouvé l'arbre le plus haut de France, il est à Renaison dans la Loire

Publié le Mis à jour le
Écrit par Loïc Ballet / En Vadrouille

À Renaison (Loire), du haut de ses 66,48m, le Douglas Président domine le règne végétal français et fête cette année ses 130 ans ! Un anniversaire que Loïc ballet a souhaité célébrer dans "En Vadrouille".

Saviez-vous que l’arbre le plus haut de France se trouve en région Auvergne-Rhône-Alpes ?

Il est situé près des célèbres barrages de Renaison. Je suis certain que nous sommes nombreux à passer à ses pieds sans même lever le regard. Le “Douglas Président” est un arbre discret ! Mais, si vous tendez l’oreille, ce centenaire planté en 1892 aurait bien des choses à vous raconter ! 

Ce “monument vert” de notre patrimoine régional, affichait comme dernière mesure : 60,40 mètres mais comme il pousse de 25 cm par an, allez savoir quelle était sa taille à l'heure où nous en entendions parler ? L'idée a donc germé de mettre à jour cette information au cours d'un nouveau tournage.

Classé arbre remarquable en 2021

Pour  parler de ce géant, deux experts : Philippe Glatz forestier-retraité et Yves Perrin, nous accueillent. Au pied de ce doyen, ils me racontent…

“ Le 12 septembre dernier, l’association A.R.B.R.E.S* a décidé de le classer comme “Arbre remarquable de France. “Avec cette labellisation, notre centenaire aux épines est dorénavant reconnu comme un trésor culturel et patrimonial de la nation”.

Et le Douglas Président de Renaison, attestent-ils, est bien le plus haut mesuré de France tout en ajoutant : «merci le Brexit, maintenant on peut même dire que notre Douglas est le plus haut arbre d’Europe». 

Sa dernière mesure remonte à 5 ans

Comme j'ai découvert qu'un spécimen de cette variété-là, peut continuer de grandir d’environ 25 cm par an ! Et bien au-delà de ses 100 ans… et que sa dernière mesure officielle remonte à cinq ans, l’idée me vient alors de le mesurer à nouveau !  

Nous allons mesurer le président et voir s’il continue de grandir

Pour cette action périlleuse et dangereuse, il nous faut des professionnels ! Nos recherches nous mènent sur Youtube, où deux rhônalpins Enzo Bourgeois et Baptiste Cordenod se filment lors de leurs ascensions. Ces passionnés, arboristes-grimpeurs de métier sont de véritables alpinistes du monde végétal : «on grimpe à travers la France, l’Europe, le monde, pour sensibiliser petits et grands à la nature, aux arbres qui nous entourent».
Les deux lyonnais me confirment : “Oui, Renaison accueille le plus grand arbre de France. Cet arbre, on le connaît bien ! La dernière fois qu’on a voulu le grimper, on a dû s’arrêter à 6 m de la cime : trop de vents, trop dangereux…. Mais on adorerait relever ce défi».
La veille de notre venue, les deux grimpeurs débarquent en Côte Roannaise. Ils ont tout prévu : un camping-car pour dormir la veille près de l’arbre et surtout préparer le terrain. De notre côté, je leur confirme avoir reçu l’autorisation de filmer et de mesurer l’arbre remarquable. “Reste plus qu’à prier que le vent ne sera pas de la partie, ce qui rendrait impossible l'ascension jusqu'au sommet”.   

Au pied de l’arbre, une difficulté s’impose à eux : “Pour monter nous allons devoir nous hisser, jusqu’à la première branche. Seul problème, celle-ci est suspendue à 35 m de haut. ” Après plusieurs essais à l’aide d’une catapulte, voilà la première corde agrippée à l’arbre. Il ne reste plus qu’à espérer que le vent ne se lève pas. Jusqu’à présent, dame nature semble être avec nous. L’ascension va pouvoir devenir réalité. 

Une ascension délicate et physique

Enzo et Baptiste sont équipés et commencent leur ascension, un par un. GOpro fixée au casque, mètre ruban et laser au ceinturon, tels des chats, les deux hommes s’élancent. Mais, pas question de se cramponner au tronc pour atteindre la première branche. Ils partent en « single-rope» comme ils disent, une technique d'escalade, qui permet de se hisser à la force des bras et des jambes le tout avec une seule corde.
À mes côtés Philippe et Yves, les deux locaux, sont épatés «c’est impressionnant, ils font ça comme si c’était une promenade de santé ! Mais ça doit être tellement physique.” Reste plus qu’à attendre patiemment.

Au pied de l’arbre, le temps semble une éternité. Les grimpeurs sont à présent tellement haut, qu’il nous est impossible de les voir à travers les branchages. Yves et Philippe guettent l’arrivée du mètre ruban. Quarante minutes plus tard, mon téléphone sonne ! «Ici le sommet de l’arbre !» Enzo et Baptiste nous appellent, “nous sommes à 63,10 m du sol, et d’après mon laser, la cime est à 3,38 m. Après la pointe est trop petite pour supporter notre poids».
L’un d’eux laisse glisser doucement le mètre jusqu’en bas et après quelques calculs, Enzo annonce le verdict « 3,38 + 63,10 = 66,48 mètres”.  

Avec beaucoup d’humour, on finit par conclure, le sourire aux lèvres que le Douglas Président de Renaison a poussé de 8 cm en 5 ans ! Et si certains disent "feignant", moi, je dis “respect”, car devant ses 130 ans, je m’incline.
Et puis, pour rappel, un douglas peut vivre jusqu'à 500 ans. Notre ami a donc encore tout le temps devant lui pour grandir. 

En tout cas, une chose en sûre, avec ses 66,48 m, le géant du règne végétal français est toujours dans la Loire…

Retrouvez d’autres histoires dans «En vadrouille» tous les vendredis à 9h50 sur France 3 Auvergne, France 3 Alpes et France 3 Rhône-Alpes et en replay sur France.tv

*Créé en 1994, A.R.B.R.E.S est un collectif d’amoureux de la nature qui se donnent comme objectif de référencer les arbres d’exceptions par un label nommé «Arbre remarquable de France». Une façon de valoriser notre patrimoine végétal, car entrer dans ce classement, permet aux végétaux d’être sanctuarisés et finalement protégés !