Rencontrer le donneur qui lui a donné "une deuxième vie", le souhait de Jennifer après sa greffe de moelle osseuse

Ce samedi 19 septembre est la journée mondiale du don de moelle osseuse. Dans la Loire, Jennifer, cette maman de Roanne qui était atteinte d'une leucémie, a été greffée le jour de son anniversaire. Depuis, elle a quasiment repris une vie normale ! 
Après un an et demi d'angoisse et un long parcours de lutte contre la maladie, 36 ans, Jennifer est en rémission et reprend le cours de sa vie..."tout simplement". Outre ses rendez-vous médicaux, elle prend encore des comprimés chaque jour. Cet été, cette maman de 36 ans, atteinte d'une leucémie, a même pu partir en vacances en famille. La jeune femme a bénéficié d'une greffe de moelle osseuse le 28 mai 2019, le jour de son 35e anniversaire. Un clin d'oeil du destin, selon la jeune femme. 
  

"Je ne pensais pas qu'on pouvait faire autant de choses pour moi".


Le diagnostic est tombé en janvier 2019 pour Jennifer, jeune maman de 34 ans. Atteinte d'une leucémie aiguë, elle avait besoin en urgence d'un don de moelle osseuse. Sans greffe, la ligérienne n'avait que peu de chance de survivre. Mais Jennifer n'était pas compatible avec un membre de sa famille, et n'était pas compatible non plus avec une personne inscrite sur le registre français des donneurs de moelle osseuse. Alors, en avril 2019, son mari Olivier a remué ciel et terre pour appeler au don.

Jennifer n'en revient toujours pas aujourd'hui :

je ne pensais pas qu'il pourrait aller si loin. Il a vraiment touché beaucoup de gens. Aujourd'hui on me dit encore : vous avez un mari qui vous aime et qui a remué toute la terre pour pouvoir vous sauver !

La jeune femme salue aujourd'hui aussi "la générosité" des personnes qui l'ont accompagnée et "qui l'ont aidée à rester positive et à se battre" alors qu'elle se trouvait en chambre stérile.

Un donneur trouvé en Italie : "J'aimerais beaucoup le rencontrer"


L'appel de son mari avait donné lieu à une mobilisation inédite dans le Roannais et la Loire: le nombre d'inscrits sur le registre national des donneurs avait explosé. Dans le département, tous se sentaient concernés par l'histoire de Jennifer et de sa famille. Jusqu'au jour, où l'équipe médicale trouve un donneur pour la jeune femme ... en Italie.
Jennifer se souvient de son sentiment le jour où on lui a appris qu'il y avait un donneur compatible: "on revit presque déjà à ce moment-là. On commence à se dire "c'est bon". Une annonce qui lui a donné "encore plus de forces pour affronter la suite."

Jennifer connait très peu d'éléments sur son donneur, un homme de 52 ans qui vit en Italie. Le don doit rester anonyme.

Aujourd'hui j'ai une seule envie, c'est pouvoir rencontrer ce monsieur. On n'a aucun contact avec lui. Pourtant c'est lui qui m'a redonné une deuxième vie. Aujourd'hui j'aimerais beaucoup le rencontrer mais ce n'est pas possible.

Pour la jeune Ligérienne, ce don de moelle osseuse et la greffe ont été les préalables à un nouveau long combat pour la vie. Aujourd'hui, elle pense aussi aux autres malades et encourage à poursuivre la mobilisation contre la maladie et en faveur des dons de moelle osseuse. "Ce n'est pas un don d'organe. C'est juste une prise de sang dans un premier temps. Et par la suite, si on a la chance d'être compatible avec quelqu'un, on donne la vie à une personne et même plus... à une famille," explique la jeune femme.

En médiatisant leur combat, Jennifer et Olivier ont convaincu plus de 2000 personnes de devenir donneurs.  
 Comment faire un don de moelle osseuse ? Des informations sur le site www.dondemoelleosseuse.fr
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cancer santé société témoignage