Chevaux mutilés : un nouvel animal éventré dans la Loire

Le parquet de Roanne a ouvert une enquête pour "sévices et actes de cruauté sur animaux" après la découverte, ce 11 septembre au matin, du cadavre d'un cheval éventré sur la commune de Grézolles (Loire).
La gendarmerie est chargée de l'enquête pour identifier le ou les auteurs de l'acte cruel.
La gendarmerie est chargée de l'enquête pour identifier le ou les auteurs de l'acte cruel. © PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP
Selon Abdelkrim Grini, procureur de la République de Roanne, le cheval a été tué dans la nuit. Il "présentait une large plaie au flanc, réalisée à l'aide d'un objet tranchant, avec ses viscères à l'extérieur" a précisé le magistrat à l'AFP

Les faits ont été commis dans un pré où se trouvait l'animal, à proximité du domicile de sa propriétaire, un lieu isolé de Grézolles, une commune de la Loire. 
 
Plus de 150 enquêtes sur des faits similaires de mutilations commis sur des équidés ont été ouvertes en France ces derniers mois, a indiqué le 7 septembre, le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin.
Un numéro vert a été mis en place pour aider les éleveurs et les propriétaires par le ministère de l'agriculture.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cheval animaux nature justice société