La ville de Roanne (Loire) recrute deux jeunes ambassadeurs sur le réseau social TikTok

Lyon utilise déjà le réseau TikTok pour faire passer des messages barrière contre la Covid19. Roanne va un peu plus loin et tente de faire vivre une véritable communauté autour de ses jeunes habitants. La ville a même organisé une battle pour choisir des ambassadeurs en ligne.

La Ville de Roanne s'est lancée sur Tik Tok avec le compte "We are Roanne" et a convaincu 500 abonnés
La Ville de Roanne s'est lancée sur Tik Tok avec le compte "We are Roanne" et a convaincu 500 abonnés © Yannick Kusy

C'est l'un des réseaux sociaux du moment. Après Facebook, Snap Chat et Instagram, les jeunes sont de plus en plus nombreux à avoir rejoint TikTok, un réseau créé par les chinois, basé sur la partage de vidéos (si possible réalisées avec des effets). On trouve de tout sur TikTok... Des vidéos courtes, souvent drôles, parfois même éducatives. N'importe qui peut s'y abonner et créer son compte.

C'est d'ailleurs aussi pour cela que ce réseau social a été parfois montré du doigt, car certains contenus ne sont pas forcément recommandés à tous les publics. Comme pour les autres medias du même genre, il y existe la possibilité d'être rémunéré à condition d'intéresser un grand nombre de fidèles, et d'obtenir un nombre de vues conséquent. Ceci explique peut-être cela...

@villedelyon

#covid19 Avec Brut., la Ville de Lyon rappelle l’importance des gestes barrières.

♬ son original - Ville de Lyon

A la Ville de Roanne, en tout cas, on estime que c'est un moyen intéressant de communiquer avec les jeunes sur les différentes actions municipales. " Pour nous c'est un canal d'informations. Une mairie se doit de communiquer auprès de tous ses citoyens, jeunes compris. Si on a un message à leur faire passer, on va utiliser ce canal. Les jeunes, on le sait, ne regardent pas spécialement les panneaux d'information, ni le magazine municipal." explique le directeur de la communication Emmanuel Demond.

Ainsi, par exemple, la Ville va s'en servir pour recruter, comme chaque année, des étudiants pour l'été. Idem pour communiquer sur leur concours de chant, danse et graffs. Ou, comme le fait Lyon, pour parler de la Covid et faire de la prévention. " C'est aussi une belle relation entre le Conseil municipal des jeunes et les habitants. On fera passer par ce réseau les informations sur leurs travaux, de manière intelligente."

On assume d'utiliser de garder les codes de TikTok, d'être moderne et dynamique

Ville de Roanne

Sur la forme, les vidéos de ce réseau sont souvent plutôt sophistiquées, avec montage et effets spéciaux. "On s'appuie sur notre service jeunesse qui ne manque pas d'idées, et qui profite des outils dont dispose le service de communication. C'est un travail d'équipe. Le but c'est de ne pas être trop professionnel non plus, et parfois ce sont simplement des jeunes qui partent sur le terrain qui filment ce qu'ils veulent. On assume d'utiliser de garder les codes de TikTok, d'être moderne et dynamique."

Roanne a lancé une battle pour désigner deux jeunes ambassadeurs

Roanne a même lancé sur TikTok une sorte de concours pour choisir des "ambassadeurs" de la Ville. "On compte se servir de ces jeunes "ambassadeurs" pour communiquer. Ils seront nos porte-paroles et nous permettront d'attirer un maximum de followers pour mieux transmettre la voix de la mairie. Ils ne seront pas salariés, c'est un engagement citoyen. Comme les élus du Conseil des jeunes, ils vont donner un peu de leur temps pour Roanne, et participeront à la vie de la collectivité par ce biais" précise Emmanuel Demont.

Concrètement, deux ambassadeurs sont issus du Conseil, et deux autres seront choisis grâce à des battles de vidéos. Un appel a été lancé sur le réseau. Une première sélection a retenu 10 finalistes avant que les vainqueurs ne soient sélectionnés.

@weareroanne

Vote en commentaire pour ton TikTokeur préféré ! Vote 1 pour @enza_berger et 2 pour @_loulalou_ 🤩 #roannecasting #roanne #casting #vote #battle

♬ son original - Ville de Roanne

La Ville de Roanne, qui compte 500 abonnés (et seulement... 26 pour Lyon) est satisfaite de cette idée, qui semble intéresser au-delà des jeunes. "On a remarqué la Ville de Rennes, par exemple, qui a partagé nos vidéos et qui a dit que ce que nous produisons était une sorte de référence sur Tik Tok. On en est ravis. Il fallait oser, on l'a fait. Notre maire Yves Nicollin avait envie de jouer le jeu, et si, demain, il faut aller découvrir un autre réseau, on s'y collera !" précise le service communication de la Ville de Roanne.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
réseaux sociaux société politique jeunesse famille