"On avait lancé une bouteille à la mer" : du vin du domaine La Bénisson-Dieu, dans le Roannais, pour la messe du Pape à Marseille

C'est un vin naturel de la Loire, issu d'un petit domaine nommé La Bénisson-Dieu, qui sera utilisé par le pape François lors de sa messe au stade Vélodrome de Marseille le 23 septembre prochain.

"Il y a deux ou trois mois, l'idée de contacter l'archevêque de Marseille a germé dans notre tête. J'ai pris la liberté d'écrire à Monseigneur Aveline pour lui proposer des vins de La Bénisson-Dieu pour accompagner la visite du Saint-Père en France", a expliqué Régis Anouil contacté par téléphone.

Aude-Reine et Régis Anouil se qualifient de néo-vignerons. Ils produisent des vins naturels, en AOP Côte roannaise. Et leur production, modeste et confidentielle, vient de recevoir un coup de pouce divin. "On avait lancé une bouteille à la mer, sans trop y croire, et la Providence a répondu. On est très heureux", dixit le néo-vigneron.  

Deux vins naturels 

Ce sont deux vins du domaine "La Bénisson-Dieu" qui accompagneront donc la visite du Pape François à Marseille la semaine prochaine. Un grenache blanc de 2021, bénéficiant de l'appellation Vin de France, a été retenu pour l'eucharistie. Quant au vin qui sera servi à la table du souverain pontife, c'est un gamay Saint-Romain millésimé 2020, labellisé AOP Côte roannaise. 

La cuvée dont est issu le gamay de Régis et Reine-Aude Anouil s'appelle d'ailleurs Laudato Si', en référence à l'encyclique publiée en 2015 par le pape François, et consacrée aux questions environnementales et sociales. 

Le couple produit des vins nature, issus de jus de raisin fermenté, sans intrant. "Les vins de messe sont le plus souvent des vins sur-sucrés et trafiqués, peu conformes aux instructions romaines", ajoute Régis Anouil. Des vins qui ont cependant l'avantage de se conserver : "on pense le plus souvent à l'aspect pratique, car on ne consomme pas une bouteille à chaque messe". 

La Bénisson-Dieu, éco-hameau catholique

Le couple a quitté la région parisienne pour s'installer à l'été 2019 à Ambierle, près de Roanne. Aude-Reine et Régis Anouil ont rejoint un éco-hameau fondé trois ans plus tôt par des chrétiens. Le Domaine de La Bénisson-Dieu, où le couple cultive aujourd'hui 2,6 hectares de vigne, a produit ses premiers raisins en 2020. "Nous sommes des néo-vignerons : vieux dans la vie et jeunes dans le métier", ironise Régis Anouil.

Nous avons rejoint un groupe, des familles qui cherchent à vivre modestement. Une vie plus sobre et une vie de prières.

Régis Anouil

Le couple porte de fortes convictions catholiques et écologiques. En s'installant dans le Roannais et en rejoignant ce collectif, il s'agissait de vivre une forme d'écologie orientée vers la décroissance et la sobriété. Le lien social en prime. Un changement de vie en accord avec le message de l'encyclique Laudato Si'. "Tout est lié. On ne peut pas s'occuper uniquement des fleurs et de l'écologie sans s'occuper aussi des hommes", ajoute le néo-vigneron.

Régis et son épouse sont les seuls vignerons du collectif. "Ce vin, c'est aussi la manière dont on vit sur cette terre que l'on incarne très modestement, ma femme et moi. Ça a peut-être touché", avance Régis Anouil.

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité