Roanne : jusqu'à 6 mois de prison pour les mineurs impliqués dans l'affaire des cigarettes trafiquées

Publié le Mis à jour le
Écrit par G.C

Le tribunal pour enfants de Roanne a rendu son délibéré aujourd'hui dans l'affaire des cigarettes trafiquées. 4 mineurs attendaient leur peine suite à leur procès en fin d'année dernière. L'un a été condamné à 3 mois de prison avec sursis, l'autre à 3 mois ferme et les deux derniers à 6 mois dont 2 mois assortis d'un sursis probatoire de deux ans.

Plus de deux après les faits, les sanctions sont tombées pour les 4 mineurs impliqués dans l'affaire des cigarettes trafiquées à Roanne, dans la Loire. Les peines vont de 3 mois de prison avec sursis, à 6 mois ferme.

Des cigarettes empoisonnées avec des substances chimiques

L'affaire avait fait grand bruit durant l'été 2019. Cinq jeunes avaient proposé des cigarettes trafiquées dans les rues de Roanne. 6 personnes avaient alors accepté d'y goûter. "Selon les personnes, les réactions ne sont pas tout à fait les mêmes expliquait Abdelkrim Grini, le Procureur de la République de Roanne en août 2019. Il y a certaines victimes qui ont agi de manière comateuse, c'est à dire qu'elles se sont évanouies et étaient plutôt dans un état léthargique. Et d'autres victimes ont eu des réactions plutôt exacerbées, plutôt euphoriques dont une qui a mangé du gravier." Les six victimes ont rapidement été hors de danger malgré un passage à l'hôpital. D'après un médecin, la substance présente dans ces cigarettes roulées aurait eu un effet 300 à 400 fois supérieure au cannabis.

Du ''tabac chimique'' en provenance de Mayotte ?

Les expertises toxicologiques n'ont pas permis de déterminer l'origine de la substance présente dans ces cigarettes. Mais lors de leurs auditions, les mis en cause ont reconnu avoir utilisé une drogue en provenance de Mayotte. Ce ''tabac chimique'' fait des ravages sur l'île et ses effets seraient fulgurants et violents.

A Roanne, les agresseurs ont fait fumer les victimes pour les dépouiller de leur portable.

En novembre dernier, le cinquième comparse, tout juste majeur au moment des faits avaient été condamné à 10 mois de prison ferme.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité