VIDEO Législatives 2022 dans la Loire : découvrez les résultats définitifs dans votre circonscription

Pour le 2nd tour des élections législatives, les Ligériens ont été appelés à se prononcer lors des six duels organisés dans le département. Qui a été élu et occupera la fonction de député dans chacune des six circonscriptions de la Loire ? Découvrez les résultats à partir de 20 heures.

Roanne, Ondaine, Gier, Pilat, Saint-Etienne sud, Saint-Etienne nord ... le département de la Loire compte six circonscriptions.

La majorité présidentielle, qui avait décroché quatre circonscriptions ligériennes en 2017, va s’efforcer de conserver ses acquis. Au second tour, ce dimanche 19 juin, aucune triangulaire mais six duels ont lieu dans la Loire.

Les résultats

⇒ Dans la 3e circonscription, Emmanuel Mandon, candidat de la majorité présidentielle est largement élu avec 57,32% des voix. Il s'impose devant le maire communiste de Rive-de-Gier Vincent Bony, crédité de 42,68% des voix. Plus de 4800 bulletins les séparent. 

⇒ Dans la 4e circonscription, le député LR sortant Dino Cinieri décroche un 5e mandat de député. Il est élu avec un large pourcentage de 61,61%. Son adversaire LFI investi par la Nupes, Bernard Paemelaere a obtenu 38,39% des voix. C'est une victoire écrasante pour le député sortant avec une avance de près de 10 500 bulletins.

⇒ Dans la 5e circonscription, la députée sortante Nathalie Sarles est largement battue par le candidat LR Antoine Vermorel-Marques. Ce dernier est élu avec 61,72 des voix. La sortante, sous l'étiquette majorité présidentielle, ne recueille que 38,28% des voix. "La plus grande fierté est d'avoir la confiance de quasiment toutes les communes du Roannais. On est en tête dans 90 des 91 communes. C'est une responsabilité immense, parce que ce n'est pas que l'électorat de droite qui a voté pour nous", a déclaré le nouveau député LR. A présent le jeune élu entend "faire briller le Roannais à Paris".

durée de la vidéo : 00h00mn32s
Ain . 5e circonscription : Antoine Vermorel-Marques élu. La réaction du nouveau député LR ©France tv

Le maire LR de Roanne, Yves Nicolin, qui a été député sur la 5e circonscription durant 24 ans, est parvenu à imposer son jeune poulain, Antoine Vermorel-Marques. Au soir de la victoire, Yves Nicolin ne cache pas sa satisfaction. "Les Républicains savent faire campagne et gagner les élections quand ils sont sur le terrain. Ce département de la Loire va envoyer 3 députés LR à l'Assemblée nationale. Ce sera le seul département français à avoir un tel succès", a déclaré Yves Nicolin qui a félicité Antoine Vermorel et sa suppléante. "Ils ont non seulement transformé l'essai mais ils ont un résultat tout à fait exceptionnel, par rapport à une sortante", a ajouté l'ancien député de la Loire.

durée de la vidéo : 00h00mn31s
Législatives 2022 - 2nd tour - 5e circonscription Loire : réaction d'Yves Nicolin, maire LR de Roanne après la victoire d'Antoine Vermorel ©France tv

⇒ Dans la 6e circonscription, le député sortant Julien Borowczyk est battu, il recueille 44,26% des voix. C'est le candidat LR, Jean-Pierre Taite qui est élu avec 55,74% des voix. Plus de 5150 voix les séparent. 

⇒ Dans la 1ère circonscription, le candidat de la majorité présidentielle Quentin Bataillon s'impose avec 52,1% des voix devant la candidate écologiste investie par la Nupes, Laetitia Copin qui est créditée de 47,9% des voix. Entre les deux candidats, un millier de bulletins. La gauche perd ce fief, l'appel de Pierrick Courbon à voter pour la candidate de l'alliance de gauche a-t-il été entendu ?

"On est déçu ! C'est quelques centaines de voix. A 2%, on ne peut pas faire une analyse complète. Je pense qu'on a fait une belle campagne. Les voix de Pierrick Courbon se sont reportées sur nous. A 2% de voix, je ne sais pas si on peut faire une analyse sur le soutien ou le non soutien d'un maire", a expliqué Laetitia Copin évoquant l'appel du maire de Saint-Etienne à voter pour Quentin Bataillon.

⇒ Dans la 2e circonscription, à Saint-Etienne Sud, c'est la candidate Nupes Andrée Taurinya qui a été élue avec un score de 50,63% des voix devant le député sortant Jean-Michel Mis, parti en campagne sous la bannière de la majorité présidentielle. Le sortant a recueilli 49,37% des voix. L'écart entre les deux candidats est faible, la candidate Nupes s'impose d'une courte tête avec 263 voix seulement. C'est la première fois qu'une femme est élue à Saint-Etienne.

"C'est une grande fierté ou une déception d'être la seule. J'espérais que Laetitia (Copin) soit élue aussi. C'est une grande fierté d'être une femme qui porte un programme de gauche", a déclarée la nouvelle députée. "On a beaucoup travaillé sur le terrain, on a mené une campagne innovante. On a essayé de réveiller tous les abstentionnistes...et on a réussi", a-t-elle poursuivi. Sur la position du maire de Saint-Etienne : "il va falloir qu'il s'y fasse parce que maintenant on est élu ! Il va falloir faire avec !" a conclu la députée Nupes.

durée de la vidéo : 00h00mn56s
Législatives 2022 : Andrée Taurinya (Nupes) élue dans la 2e circonscription de la Loire. Sa réaction au soir de son élection. 19/6/22 ©France tv

Les résultats partiels

Selon les premières estimations, dans le Roannais (5e circonscription), le candidat LR Antoine Vermorel-Marques est largement en tête avec plus de 62% des voix. Il est largement en tête devant la députée sortante de la majorité présidentielle Nathalie Sarles. A 20 heures, plus de 75% des bulletins ont déjà été dépouillés.

Dans la 1ère circonscription, avec 40% des bulletins dépouillés, le candidat Ensemble Quentin Bataillon serait en tête avec plus de 58% devant la candidate Nupes Laetitia Copin. 

Dans la 6e circonscription, Jean-Pierre Taite serait élu avec plus de 55% des voix devant le député sortant Julien Borowczyk (44%). Le député sortant de la majorité présidentielle serait battu. 

Les enjeux dans le département de la Loire

Pour ces élections de 2022, Loire n'a pas échappé à la poussée de la coalition de gauche lors de ces élections législatives. Les candidats de la Nupes ont décroché le duel dans 4 des 6 circonscriptions du département. La Nupes est arrivée en tête dans une seule des 6 circonscriptions, la 2e. Le RN, malgré des scores compris entre 15,34% et 21,62%,  n'est présent dans aucun duel. C'est dans la 4e circonscription de la Loire que le parti de Marine Le Pen a fait son meilleur score. 

A l'exception de la 4e circonscription, les candidats de la majorité présidentielle sont en lice partout. Ils affronteront trois candidats Nupes (dans la 1ère, la 2e et la 3e), et deux candidatsLR (5e et 6e)

Dans la 1ère circonscription, Saint-Etienne Nord, le 2e tour s'annonce serré mais c'est à gauche que se trouvent les réserves de voix. Pierrick Courbon, le candidat dissident de gauche et chef de file de la gauche à la ville et à la métropole de Saint-Etienne, a été éliminé au 1er tour. Ce dernier a appelé à voter pour la candidate Nupes, Laetitia Copin. L'écologiste a recueilli 22,6% des suffrages le 12 juin. Elle est en ballottage défavorable, derrière le jeune candidat de la majorité présidentielle Quentin Bataillon (23,5%). C'est la seule circonscription où la Nupes est arrivée en tête.

Dans la 2e circonscription, Saint-Etienne Sud, le député sortant de la majorité présidentielle Jean-Michel Mis est en danger. Andrée Taurinya, avec 34,37% des voix, a fait le meilleur score de la Nupes dans le département au premier tour. C'est la même affiche qu'il y a cinq ans. Mais cette fois-ci la candidate de l'union de la gauche est arrivée en tête au premier tour des législatives dans cette circonscription stéphanoise. 

Dans la vallée du Gier (3e circonscription), la députée sortante LREM, Valéria Faure-Muntian a choisi de ne pas se représenter pour ces élections. Pour le second tour, deux figures locales s'affrontent : Emmanuel Mandon (majorité présidentielle) en ballottage favorable fait face au candidat investi par la Nupes, le communiste et maire de Rive-de-Gier Vincent Bony. Le duel est serré car environ deux points et moins de 800 bulletins séparent les deux adversaires. 

Dans l'Ondaine (4e circonscription), l'indéboulonnable Dino Cinieri est bien placé, arrivé en tête devant le candidat LFI / Nupes Bernard Paemelaere. Un faible écart sépare cependant les deux adversaires, moins de deux points et 1100 bulletins d'écart.

Dans le Roannais (5e circonscription), la députée sortante Nathalie Sarles (majorité présidentielle) est en ballottage défavorable face au jeune candidat LR, Antoine Vermorel-Marques. 

Dans le Forez (6e circonscription), le député sortant Julien Borowczyk est arrivé en tête mais dispose d'une faible réserve de voix. Un point le sépare de son adversaire, le candidat LR Jean-Pierre Taite. Ni le candidat RN, ni la candidate Nupes n'appellent à voter pour le sortant macroniste. Seule solution : convaincre les abstentionnistes.  

Le RN, malgré des scores compris entre 15,34% et 21,62%,  n'est présent dans aucun duel. C'est dans la 4e circonscription de la Loire que le parti de Marine Le Pen a fait son meilleur score. 

Retour sur les législatives de 2017

En 2017, seules deux des six circonscriptions avaient échappé à la vague macroniste. L'une avait été conservée par la gauche, celle de Saint-Etienne Nord, et l'autre par la droite, celle de l'Ondaine. Dans ces deux circonscriptions, les deux candidats marcheurs, qualifiés pour le 2nd tour et en ballottage très favorables à l'issue du 1er tour, n'avaient pas réussi à transformer l'essai. Le LR Dino Cinieri dans la 4e circonscription et le socialiste Régis Juanico avaient effectué une spectaculaire remontada. Tous deux avaient réussi à remobiliser l'électorat.