Chantage à la sextape : Gaël Perdriau se place en victime et parle de "machination"

Relativement fuyant devant les journalistes depuis que l'affaire de la sextape a éclaté à Saint-Etienne, Gaël Perdriau a enfin pris la parole. Il a réservé ses propos aux médias parisiens et les a tenu dans le cabinet de ses avocats. Il continue de nier toute implication dans le piège tendu à son ancien premier adjoint et déclare être victime d'un complot qui vise à le détruire politiquement.

Après les révélations initiales du 26 aout 2022, Médiapart a publié d'autres enregistrements qui poussent le maire de la Ville de Saint-Etienne à sortir de son mutisme. 

L'édile a enfin pris la parole, dans les bureaux de ses avocats, avenue Victor Hugo, à Paris, seuls les médias parisiens ont été conviés. 

Des ambitions politiques compromises

Au cours de sa prise de parole devant les journalistes, Gaël Perdriau souligne autant que possible. "C'est une terrible machination qui vise à me salir et détruire qui je suis politiquement", déclare-t-il aux journalistes de France Inter et du Parisien.

S'il ne mentionne aucun nom, le maire de Saint-Etienne évoque ses ambitions politiques.

"Cet été, j'ai pris un certain nombre de contacts avec des députés, avec des maires LR pour leur faire part de mon souhait de me présenter à la présidence des Républicains. Vu le flot de calomnies qui tombent sur moi maintenant depuis dix jours, vous pensez vraiment que les conditions sont réunies pour que je sois candidat à la présidence des Républicains ?" poursuit-il.

Qui aurait intérêt à transformer ce qui est pour moi un fait divers en affaire politique? Je cherche.

Gaël Perdriau, Maire de Sainte-Etienne

A qui profite le crime?

Le maire de Saint-Etienne insiste, "qui aurait intérêt à transformer ce qui est pour moi un fait divers en affaire politique? Je cherche."

Mais la suite de ses propos aiguillent son auditoire vers une autre personnalité, qui souhaite, elle aussi, accéder à la plus haute marche du podium du parti Les Républicains : l'actuel président LR de la Région Auvergne Rhône Alpes, Laurent Wauquiez. 

"Pour trouver des personnalités nationales aux Républicains, il n'y a pas besoin d'aller très loin....il n'y a pas de hasard en politique", assène-t-il. 

"Autant nous avons été surpris par la nature de ces révélations, autant le degré de machiavélisme, de violence, de bassesse ne nous a pas nécessairement surpris. »

Un complot dans le complot, façon poupées russes, entre élus au cœur de la mairie de Saint-Etienne, l'affaire n'en finit pas de faire des ronds dans l'eau, toujours plus larges, percutant semaine après semaine plus de personnalités politiques.