Il ne devrait pas y avoir de prison à Saint-Bonnet-les-Oules dans la Loire

Est-ce la fin du dosier? Selon le député LaRem de la Loire, Julien Borowczyk, il n'y aura pas de nouvelle prison à Saint-Bonnet-les-Oules, (Loire). Une victoire pour les opposants à ce projet qui s'étaient largement mobilisés à plusieurs reprises. 

La prison devait ouvrir ses portes en 2023, à Saint-Bonnet-les-Oules, dans la Loire, avec près de 550 places, flambant neuves. Mais le député LaRem de la Loire, Julien Borowczyk, a annoncé dans un communiqué qu'un "plan de rénovation des prisons anciennes sera annoncé (...). Des structures de retour à la liberté seront installées dans les grandes villes. Il n’y a dès lors aucune logique à installer une prison à Saint-Bonnet-les-Oules".

La Ministre de la Justice Nicole Belloubet doit préciser un plan ministériel sur l'immobilier le 8 octobre prochain. 

A la place de la création d'une nouvelle prison, le site actuel de La Talaudière sera "totalement réhabilité" selon le député. Actuellement, cette prison présente un taux de fréquentation de plus de 121%, avec 348 personnes hébergées, pour 287 places.

Le maire de St Bonnet-les-Oules, 1602 habitants, et une bonne partie de la population s'étaient mobilisée contre le projet à de nombreuses reprises: Guy Françon avait révélé que le terrain était classé en zone humide et devait donc être protégé. Il avançait aussi d'autres raisons: deux grosses canalisations d'eau potable enterrées sur le terrain, la proximité d'un site Seveso, et une ligne haute tension enfouie.

Quant à la maire de La Talaudière, Ramona Gonzalez Grail, elle se dit "très en colère" de l'abandon de ce projet, sur l'antenne de France Bleu Loire.

Le reportage de France 3 Loire :  

Le communiqué du député LaRem de la Loire, Julien Borowczyk
"Selon une source ministérielle, la réforme de la justice entraînera une réaffectation des peines et des lieux de purgation de peine. Des structures de retour à la liberté seront installées dans les grandes villes. Un plan de rénovation des prisons anciennes sera annoncé par la suite, afin de réhabiliter totalement la prison de la Talaudière. Il n’y a dès lors aucune logique à installer une prison à Saint-Bonnet-les-Oules.

La garde des sceaux annoncera le plan immobilier de la réforme de la justice le lundi 8 octobre. La majorité LREM s’affranchit donc de la validation du projet par l’ancien garde des sceaux (Jean-Jacques URVOAS).

Cette annonce sera bien accueillie localement, par les habitants et les municipalités de Saint-Bonnet-Les-Oules et Veauche, après l’idée défendue par M Raymond Vial (président de la chambre d’agriculture) d’une installation à Veauche.

La sénatrice Cécile Cukierman et le député Julien Borowczyk se réjouissent de cette annonce, car ils s’étaient longuement interrogés sur la justification de ce projet.
"
 

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité