Législatives 2017: Mélenchon soutient le socialiste Juanico dans la 1ère circonscription de la Loire

Jean-Luc Mélenchon n'accorde pas un soutien général aux candidats socialistes qualifiés au second tour. / © MaxPPP
Jean-Luc Mélenchon n'accorde pas un soutien général aux candidats socialistes qualifiés au second tour. / © MaxPPP

Le chef de La France insoumise a apporté mardi son soutien pour le second tour des législatives aux "quatre" députés PS qui avaient signé la motion de censure contre la loi travail. Parmi eux, Régis Juanico, député ligérien sortant et soutien de Benoît Hamon, dans la primaire à gauche.

Par S.M. avec AFP

"J'appelle à voter pour les députés du PS qui ont signé la motion de censure. (...) Il y en a quatre en tout et pour tout dans le pays", a déclaré Jean-Luc Mélenchon sur RTL, en citant Régis Juanico (Loire), et Barbara Romagnan (Doubs).

Les deux autres députés PS qui avaient signé en mai 2016 la motion de censure à laquelle il avait finalement manqué deux signatures, et qui sont qualifiés pour le second tour dimanche sont le chef de file des frondeurs Christian Paul (Nièvre) et Yann Galut (Cher). "Quant aux autres, qu'ils méritent leurs voix, et qu'ils s'en débrouillent", a ajouté M. Mélenchon.

Régis Juanico est qualifié au second tour dans la 1ère circonscription de la Loire. / © MaxPPP.
Régis Juanico est qualifié au second tour dans la 1ère circonscription de la Loire. / © MaxPPP.

Lundi, le socialiste Julien Dray l'avait appelé à se prononcer "pour la réciprocité" au second tour des législatives, les candidats du PS appelant à voter pour La France insoumise et inversement dans les circonscriptions où l'un ou l'autre serait en position de gagner.

Il n'y aura pas de "réciprocité"

"M. Dray n'a aucune raison de m'interpeller. Si le Parti socialiste a quelque chose à me dire, il le fera comme il l'a fait avant, par écrit et par la voix de son secrétaire national", a réagi M. Mélenchon, qualifié pour le second tour à Marseille.

D'abord interrogé par la journaliste sur un possible soutien à Myriam El Khomri, candidate à Paris, il a répondu : "Il ne peut pas en être question (...) nous avons combattu Mme El Khomri de toutes les façons possibles".

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus