Loire : le corps d'un bébé retrouvé dans un sac plastique à Roanne, le procureur privilégie la piste de l'infanticide

Un couple de promeneur a découvert le corps sans vie d'un nourisson dimanche 3 mai en fin de journée, dans un sac plastique flottant sur le fleuve à Roanne, dans la Loire. Le parquet de Roanne privilégie la piste de l'infanticide.

Roanne
Roanne © Google
Vers 20h30, dimanche 3 mai, un couple de promeneur est intrigué par un sac plastique noir volumineux accroché à des branches sur la Loire, en périphérie de Roanne (42). Dans le sac, le couple découvre le corps sans vie d'un nourrisson mis au monde récemment. 

 

C'était une fille

Les promeneurs se trouvent alors sur une zone naturelle peu fréquentée, du fait des restrictions liées au confinement, à proximité de la SPA du Roannais, en bord de Loire. Ils contactent immédiatement la police, qui procède aux premières constatations. Selon les premiers éléments évoqués par le parquet de Roanne, le bébé, de sexe féminin, aurait été mis au jour peu de temps avant d'être abandonné.  

  

Autopsie ce mardi 5 mai

Le parquet a saisi la Police Judiciaire de Saint-Etienne et ouvert une enquête pour meurtre sur mineur de moins de 15 ans. Contacté, le procureur de Roanne, Abdelkrim Grini, avance la piste de l'infanticide, car selon l'autopsie, "tous les organes du bébé étaient viables", ce qui laisserait penser que c'était un nouveau né. Le procureur a demandé des examens supplémentaires pour confirmer ou infirmer cette hypothèse. Le placenta de la mère, a lui aussi été retrouvé dans le sac et pourrait permettre d'identifier le génitrice de l'enfant. Les résultats devraient être connus d'ici quelques semaines.

La mort du nourrisson, qui a vraisemblablement séjourné dans l'eau, pourrait remonter à plusieurs jours.
Le parquet de Roanne a ouvert une enquête pour tenter d'identifier les parents de l'enfant, ainsi que déterminer la date et la cause de la mort de cette petite fille.
Personne n'a été interpellé lundi 4 mai après-midi dans le cadre de cette enquête, précise une source policière.


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers police société sécurité enquêtes vos rendez-vous
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter