Salles de sport, piscines : la réouverture au public, c'est ce mercredi 9 juin en Auvergne-Rhône-Alpes

Le 9 juin, les piscines et autres salles de sport pourront accueillir à nouveau du public après des mois de fermeture. Une réouverture qui ne se fait pas sans quelques interrogations, aucun protocole n'a été mis en place. 

Le centre nautique de Bron dans le Rhône rouvre ses portes au public le 9 juin 2021.
Le centre nautique de Bron dans le Rhône rouvre ses portes au public le 9 juin 2021. © Francetv/ Benjamin Metral

Jérôme Termote, le gérant de Gym Alpha à Saint-Etienne, dans la Loire, trépigne d'impatience avant la réouverture de son club mercredi 9 juin, après plus de sept mois de fermeture. Pourtant le patron "de la plus ancienne salle de sport de Saint-Etienne" est encore dans l'incertitude : "on a aucun protocole, seulement des hypothèses. A défaut on va appliquer ceux d'avant la fermeture puis on verra bien", explique-t-il. 

Pour lui, cela signifie : devoir investir dans des produits d'entretien pour désinfecter les appareils avant et après chaque utilisation. Cela signifie également une jauge de 25 personnes maximum car son établissement fait un peu plus de 200m², à raison de 8m² par personne. Une limite qui ne l'inquiète pas : "à 25 on ne peut déjà plus bougés facilement ici." Conséquence : les clients se régulaient déjà d'eux-mêmes avant la pandémie et revenait plus tard lorsqu'il y avait trop de monde. "Ils savent donc déjà s'adapter", explique-t-il. 

En revanche, Jérôme Termote est plus dubitatif sur la date de réouverture. "Ce n'est pas le bon moment pour rouvrir. L'été les gens sont en congés et ont moins envie de rester enfermer", explique-t-il. "Ils ont peut-être changé leurs habitude. On verra plus clair en septembre."

La réouverture des piscines se prépare aussi

Du côté des piscines, on se prépare également à accueillir de nouveau le public. Le centre nautique André Sousi de Bron, dans le Rhône, certes resté ouvert pour les cas dérogatoires, a prévu le coup en recrutant un surveillant de baignade supplémentaire pour son bassin extérieur. Pour le protocole sanitaire "on maintient celui déjà en place" explique Amandine Guy, la cheffe de bassin du centre nautique. "Le marquage au sol, le sens de circulation, le nettoyage des cabines et des vestiaires plus fréquent, le port du masque dans les zones sèches", énumère-t-elle.

Là-bas, la grande inconnue sera la gestion des flux. Le centre nautique n'est autorisé à accueillir que 50% de sa capacité habituelle, soit 600 personnes. De nombreux brondillants ont déjà exprimé leur souhait de revenir à la piscine. Dès le 14 juin, une réservation préalable sera obligatoire pour venir se baigner. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société sport