Trésor argentique et patrimoine du Forez : des photographies de Félix Thiollier vendues aux enchères

Les tirages d'un photographe amoureux des paysages de sa région sont en vente ce jeudi 20 juin à Saint-Etienne. Une partie de l'œuvre originale de Félix Thiollier est aujourd'hui proposée aux enchères par ses descendants. Une centaine de tirages argentiques sera adjugée à partir de 14h à l'hôtel des ventes du Marais.

Qui était Félix Thiollier ? "C'était un industriel, dans la rubanerie, comme beaucoup à Saint-Etienne et il décide d'arrêter son activité, de vivre de ses rentes. Et il va découvrir la photographie," résume Maitre Agnès Carlier, commissaire-priseur. 

"L'oeil du peintre"

Cet amateur était même un pionnier de la photographie. Il est né en 1842 dans une famille bourgeoise de Saint-Etienne. À l’époque, c'est encore la peinture qui prime, mais rares sont les artistes qui quittent leurs ateliers pour peindre à l'extérieur. Félix Thiollier n'est pas un photographe de studio. Au contraire, il parcourt toute la région dès 1860, matériel en main. "Il a fait énormément de photos de paysages. Il a l'œil du peintre," ajoute le commissaire-priseur. Il apporte un soin tout particulier à la composition de ses clichés. Il immortalise des paysages mais aussi des scènes de vie, des images du monde rural. Il immortalise également le monde de la mine et des mineurs. Il s'attache aux paysages urbains et industriels.

Patrimoine du Forez

    Ce photographe éclairé s’est entouré d’artistes, a fréquenté la société savante de la Diana, et s'est fait à l’occasion lanceur d’alerte. "Il a eu à cœur de sauvegarder le patrimoine du Forez. Comme ce cloître de Charlieu qui devait partir aux Etats-Unis et qui finalement a été laissé sur place," explique Me Agnès Carlier, photographie à l'appui. 

    Félix Thiollier ambitionne d'explorer son département de la Loire et d'en faire connaître les richesses. A l'image des missions héliographiques des années 1850 dressant l’inventaire photographique des richesses artistiques de la France, il veut sauvegarder le patrimoine architectural local.

    Cet artiste photographe est un passionné d'art. Un touche-à-tout. Un collectionneur de tableaux. Un érudit qui s'intéresse aussi à l'histoire et à l'archéologie. Il s'est également lancé dans l'édition. Félix Thiollier s'est d'ailleurs fait connaître grâce à un ouvrage publié au milieu du 19ème siècle et intitulé "Le Forez pittoresque et monumental". 

    Trésor photographique

    Sa production, qui se situe entre 1870 et 1914, a été colossale : 27 000 plaques photographiques et clichés seraient encore conservés par ses descendants. Aujourd’hui, certains d'entre eux ont décidé de mettre en vente plus d'une centaine de ses photos. Un trésor photographique pour les amateurs. "Félix Thiollier a la cote aux enchères. L'estimation moyenne est entre 100 et 200 euros la photo. C'est un budget raisonnable pour une œuvre originale," conclut le commissaire-priseur. L'artiste photographe stéphanois a aussi fait l'objet d'une exposition monographique au Musée d'Orsay en 2012.
     

    L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
    Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
    choisir une région
    Auvergne-Rhône-Alpes
    France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité