Les pompiers de Roanne ont repêché, ce mercredi 15 mars, le corps d'un homme dans le port de la ville. Selon les premiers éléments, il pourrait s'agir de celui de Jordan Membré, porté disparu depuis plus d'un mois.

Les pompiers de Roanne ont été appelés dans la matinée, ce mercredi 15 mars, après la découverte par des témoins de la présence d'un corps flottant dans le port de Roanne. Selon les premiers éléments, il pourrait s'agir de celui de Jordan Membré, porté disparu depuis plus d'un mois.

La piste Jordan Membré

Le repêchage a eu lieu peu avant 11h, sous le contrôle d'un officier de la police judiciaire et du procureur de Roanne, pour effectuer les premières constatations. La victime est un jeune homme d'une vingtaine d'années, vêtu d'un jean, d'un blouson noir et de baskets. Son corps aurait séjourné relativement longtemps dans l'eau. Ces indices correspondent à la description de Jordan Membré, et le parquet de Roanne semble privilégier cette piste.

"Tout laisse à penser qu'il pourrait s'agir de lui, sous réserve de vérifications qui vont être faîtes", indique une source judiciaire. Le parquet a demandé une autopsie "en urgence", pour déterminer les causes de la mort et confirmer l'identité du corps. La victime a été transportée à l'Institut médico légal de Saint-Etienne. 

Une disparition "troublante"

Le jeune homme, âgé de 21 ans, était porté disparu depuis le 5 février dernier. Des recherches importantes avaient été organisées, et un appel à témoins lancé, dans le cadre d'une enquête pour "enlèvement et séquestration", ouverte par le procureur de Roanne, Abdelkrim Grini. Ce dernier considérait cette disparition comme "extrêmement inquiétante".

Jordan Membré avait disparu au petit matin, le 5 février, aux environs du port de Roanne. Il avait alors "quitté un groupe de copains et rentrait à pied chez sa mère, vers 3 heures du matin, lorsqu'on a perdu toute trace de lui", selon le parquet de Roanne. Le procureur estimait "vraisemblable l'intervention d'un tiers dans cette disparition brusque et plus que troublante". La Loire et le port de Roanne avaient été sondés à deux reprises, en vain, par des pompiers plongeurs, lors du déploiement des recherches.

Les résultats de l'autopsie devraient être connus en fin de cette semaine, pour préciser l'identité de la victime et en savoir plus sur les circonstances de sa disparition.