Vents violents : 23 000 foyers privés d'électricité dans la Loire, 21 000 dans le Rhône

© Laure Crozat, France 3 Rhône-Alpes
© Laure Crozat, France 3 Rhône-Alpes

Alors que 140 000 foyers sont privés d'électricité en France suite à la tempête qui a frappé dans la nuit du jeudi 19 décembre, le décompte d'Enedis fait mention de 23 000 familles dans la Loire, 21 000 dans le Rhône et 11 000 en Ardèche. La Drôme et l'Ain sont plus marginalement impactés.

Par Christian Conxicoeur

Le violent coup de vent annoncé dans la nuit de jeudi 19 au vendredi 20 décembre a bien eu les effets dévastateurs attendus : le trafic sur la ligne SNCF entre Saint-Etienne et Lyon a été suspendu en raison d'arbres tombés sur les voies entre Rive-de-Gier et Givors, tandis que plusieurs dizaines de milliers de foyers sont privés d'électricité dans nos départements.

Plus de 250 salariés d’Enedis sont mobilisés sur ces départements pour réalimenter au plus vite les clients. Les renforts s’organisent, Enedis a déclenché sa Force d’Intervention Rapide Électricité (FIRE) : des équipes sont attendues en provenance d’autres régions.

Décompte Enedis à 8h30 vendredi 20 décembre
  • Loire : 23 000 foyers impactés
  • Rhône 21 000 
  • Ardèche 11 000
  • Ain 7 000
  • Drôme 3000
Par ailleurs, on signale de nombreux arbres et poteaux télécoms tombés dans les secteurs de Rive de Gier et Génillac ( Loire). Là deux routes départementales ont été fermées pendant la nuit (RD 63 et RD 77).

Du côté de la commune de Rive-de-Gier, une astreinte avait été mise en place dès la publication de l'alerte météo aux vents violents. Sur place, des vents de 120 à 130 kilomètres heure ont été observés faisant s'envoler de nombreux panneaux de signalisation ainsi qu'une douzaine arbres, traités par les services techniques.

Priorité a été donnée à la libération des voies de circulation, puis à la neutralisation de végétaux fragilisés potentiellement dangereux sur la voie publique. Le marché a été annulé et la mairie appelle les habitants à limiter leurs déplacements.

A Firminy, c'est le toit de la salle des fêtes qui s'est envolé pour attérir sur la voie publique. A Saint-Romain-en-Gier, le long de l'autoroute A47, c'est le toit d'une station service qui s'est écroulé.
 

Sur le même sujet

Les + Lus