“Ma passion pour Grenoble, une métropole du XXIème siècle”, un livre-témoignage signé Michel Destot

Dans un ouvrage à paraître le 16 avril, l'ancien maire PS de Grenoble raconte sa "passion" pour la capitale du Dauphiné qu'il a administrée pendant 19 ans. Il évoque ses souvenirs, les meilleurs, les pires, son engagement et son combat politiques et... sa réussite.

Par I.G

A dix jours de sa parution, Michel Destot donne déjà un avant-goût de son livre sur son blog... On découvre ainsi que Michel Rocard, l'un des Maîtres à penser de l'ancien maire de Grenoble, a rédigé la préface de ces 230 pages: "Du micro-local à l'aventure mondiale de la pensée, vous trouverez tout. …Le final est éblouissant!".

Au fil du livre, l'ancien maire revient sur ses 19 ans à la tête de la ville: "un moment fort de ma vie". Il y raconte "les petites et les grandes histoires de son action" et décrit son "engagement, comme l'alpiniste que je suis resté, pour tirer Grenoble vers le haut".

L'homme est manifestement satisfait de son bilan, fier "d'avoir fait de la ville une ville plus solidaire, plus festive aussi, plus ouverte aux autres. Une ville devenue une métropole, capable de poursuivre son développement social et durable, sa croissance économique et démographique".

Même si Michel Destot a renoncé à se présenter aux élections régionales, et laisse planer le doute sur le renouvellement de sa candidature aux législatives de 2017, le député socialiste signe là un livre de souvenirs certes, mais aussi un livre politique. D'Eric Piolle, le candidat EELV qui a ravi la mairie aux socialistes, il ne dit pas un mot.

Il revient, en revanche, longuement sur ces années passées à Grenoble, lui qui n'était pas "a priori destiné à la politique, qui était chercheur, chef d'entreprise, mais qui n'a pas su résister", selon ses propres mots, "à l'envie de travailler au développement des Sciences et de l'Innovation au sein de cette cité".

Sur sa vie plus intime, Michel Destot se livre peu, par pudeur, -c'est son tempérament-, et parce "qu'il n'a jugé utiles et importants que les éléments qui pouvaient éclairer la trajectoire" de l'homme public, comme "son amour pour la montagne et l'alpinisme qui apprend à travailler, de retour dans la vallée, en cordée".

L'ancien président de l'Association des Maires des Grandes Villes de France a surtout voulu écrire "un livre-témoignage" sur le "fait urbain d'une grande métropole", "la réalité sociale et l'importance d'une politique de la ville". Un témoignage qu'il veut adresser "à tous ceux qui encore dans la rue m'interpellent et m'appellent encore Monsieur le Maire". Il flotte dans ces lignes, tout de même, comme un petit parfum de nostalgie.

Extrait du 19/20 de France 3 Alpes - 9 avril
Michel Destot
Michel Destot, invité du 19/20 de France 3 Alpes





 


Sur le même sujet

Affaire Romand à Prévessin-Moëns

Les + Lus