La Maison des Compagnons du devoir ouvre ses portes à Saint-Egrève (Isère)

Les Compagnons du devoir, une Institution..Partout en France ce week-end, comme à Saint-Egrève, elle a ouvert grand ses portes au public . L'occasion de découvrir les métiers, les formations, de rencontrer des apprentis qui y font leurs armes et parfois un choix de vie.

Reportage. Tailleur de pierre, bâtisseur de cathédrales, c'est encore trop souvent l'image d'Epinal des Compagnons du devoir et du Tour de France, qui éclipse la réalité. Des métiers de bouche à la métallurgie, en passant par la boulangerie, les Compagnons proposent désormais des formations dans 28 métiers et pas moins de 6 filières différentes.

A Saint-Egrève, la maison accueille 38 apprentis. Tous ont des spécialités différentes, des parcours et des choix de vie différents, aussi. Les visiteurs ce 24 janvier ont pu croiser, par exemple Sarah, titulaire d'une licence en géologie, en apprentissage en menuiserie chez les Compagnons "pour l'amour du voyage et des valeurs qu'ils défendent". Florient lui, apprend le métier de couvreur-zingueur, pour pouvoir "reprendre le flambeau "dans la petite entreprise de son père , lui aussi, autrefois, Compagnon du Tour de France. 

La transmission du savoir-faire est l'une des valeurs clés du compagnonnage. Chaque apprenti doit en outre effectuer au moins une année de sa formation à l'étranger. Le parcours n'est pas toujours sans embûche, "pas toujours évident" témoigne Guillaume, l'aspirant-charpentier, qui a passé près de 700 heures sur le "chef- d'oeuvre" qu'il doit bientôt présenter à ses pairs, pour clôturer sa formation.

Reportage de Nathalie Rapuc & Yves-Marie Glo

Intervenants : Sarah Mahler, Apprentie menuisier; Florian Barnichon, Apprenti couvreur-zingueur; Guillaume Teulier Aspirant charpentier

La Maison de Compagnons du devoir de Saint-Egrève  organise une autre journée" portes ouvertes" en mars prochain.