Météo France : "Nous ne sommes pas à l'abri d'une nouvelle canicule" dans les Alpes du nord cet été

Faut-il s'attendre à une canicule cet été en Isère, Savoie et Haute-Savoie ? Rien n'est encore sûr, mais plusieurs indicateurs laissent à penser que la saison à venir réservera des températures élevées.

Annecy, le 22 juin 2017, alors que la température extérieure atteignait 34°C.
Annecy, le 22 juin 2017, alors que la température extérieure atteignait 34°C. © Grégory YETCHMENIZA / MAXPPP
L'été s'annonce chaud partout en France cet été, et les Alpes du nord ne vont pas être épargnées par cette probable flambée du mercure. Météo France a publié, jeudi 28 mai, les tendances saisonnières pour la période allant de juin à août 2020.

Elles prévoient des températures "globalement supérieures aux normales", bien que ces modèles ne soient "pas toujours très fiables", nuance Serge Taboulot, directeur du centre Météo France de Saint-Martin-d'Hères (Isère). Ces prévisions sont donc "à prendre avec des pincettes", mais on peut tout de même s'attendre à "un été chaud et sec, ce qui devient malheureusement banal année après année", poursuit le prévisionniste.

"Nous ne sommes pas à l'abri d'une nouvelle canicule" cet été en Isère, Savoie et Haute-Savoie, prévient Serge Taboulot, rappellant le double épisode caniculaire qui avait déjà frappé la France à l'été 2019. "Cet été risque fort de ressembler à l'été dernier sur le bilan total."
 
Les trois mois à venir, qui s'annoncent chauds et secs, feront suite à un printemps qui sera probablement le deuxième le plus chaud enregistré en France et à l'hiver le plus doux depuis le début des mesures. "Prévoir une canicule, ce n'est pas quelque chose dans lequel je me serais aventuré il y a 15 ou 20 ans. Là, je ne dis pas que je suis certain, mais c'est de plus en plus probable", complète Serge Taboulot, estimant que "l'anormal devient la règle" en termes de phénomènes météorologiques extrêmes.
 
 

Sécheresse en prévision


Autre problème qui, lui, a déjà fait son apparition dans les Alpes du nord : la sécheresse. "Je ne vois pas comment on échappera à des soucis importants de sécheresse sur les sols superficiels", craint le prévisionniste de Météo France. Des dégâts sur les cultures, des rivières à sec, des prairies et des alpages en manque d'eau sont à prévoir.

Le ministère de la Transition écologique a d'ailleurs prévenu il y a quelques jours que 53 départements étaient exposés à des degrés divers à un risque de sécheresse cet été, principalement dans la moitié est et le centre. L'Isère, la Savoie et la Haute-Savoie sont déjà en vigilance. Le sud de l'Isère a notamment enregistré un épisode quasi-inédit avec une quarantaine de jours sans pluie de mars à avril.
 
"Dans les Alpes, selon nos indices de suivi de la sécheresse, on est à peu près au niveau d’une mi juillet. C'est-à-dire que nos petits cours d’eau sont au même niveau qu’ils devraient être un 15 juillet, c’est dramatique", ajoute M. Taboulot. 2019 a déjà été la troisième année la plus chaude en France métropolitaine, après 2018 et 2014, marquée par deux épisodes exceptionnels de canicule et un record absolu de 46°C.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
prévisions météo météo canicule
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter