• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Nicolas Daragon poursuit sa croisade contre les autoroutes urbaines

Après avoir saisi la ministre de l'écologie, Ségolène Royale, pour lui demander de réduire de 110 à 90 km/h la vitesse automobile sur l’A7 à hauteur de Valence, le Maire, Nicolas Daragon,  a adressé un courrier aux Maires des communes traversées par des autoroutes urbaines.

Par Isabelle Gonzalez

L’objectif est de les inviter à s’inscrire dans la démarche effectuée auprès de Ségolène Royal visant la réduction de la vitesse maximale autorisée sur les portions d’autoroutes traversant des centres urbains. Ce courrier a été adressé aux maires des villes suivantes :
  • Tours (A10)
  • Lyon (A7)
  • Reims (A4)
  • Toulon (A50)
  • Cagnes-sur-Mer (A8)
  • Saint-Laurent du Var (A8)
  • Mantes la ville (A13)
  • Nemours (A6)
  • VilleJuif  (A6)
  • Montreuil-sous-bois (A86)
  • Strasbourg (A35)
  • Angers (A11
A l’origine de cette demande, une préoccupation de santé publique : « il est urgent d’engager des mesures significatives pour préserver la santé des populations touchées par ces portions urbaines d’autoroutes, qui subissent des conséquences sanitaires directes supérieures à la moyenne en matière de pollution de l’air et de nuisances sonores. On constate notamment une aggravation de leur mortalité en raison de maladies cardiovasculaires et respiratoires fortement invalidantes » souligne Nicolas Daragon, Maire de Valence et Président de Valence Romans Sud Rhône-Alpes.


Sur le même sujet

Fermeture de l'usine Bultex

Les + Lus