Noël : une entreprise de l'Isère offre 39 plateaux repas de fête aux soignants de l'hôpital de Bourgoin-Jallieu

Publié le
Écrit par Fabrice Liégard

Noël est une nouvelle fois placé sous le signe du Covid-19 pour les soignants. Mais grâce à une PME du Nord-Isère, le personnel de l'hôpital de Bourgoin-Jallieu a pu profiter de 39 plateaux repas offerts par le chef d'entreprise.

"Tout était prêt. Les 39 repas budgétisés, commandés au traiteur de la Tour-du-Pin. Ce n'est pas parce qu'on annulait notre fête du 16 décembre que le monde s'arrêtait de tourner", explique Bertrand Beroud, le gérant de la société Playgones à Rochetoirin, dans le Nord-Isère.

Le patron, fabricant de mobilier pour les aires de jeux des jardins publics, n'est pas sans savoir, grâce à un ami médecin, qu'en ce Noël 2021, le monde tourne surtout autour d'une sphère nommée Covid-19. 

Alors, ni une ni deux, le voici qui décide de faire une bonne action de Noël. Malgré l'annulation de la fête d'entreprise, la commande est maintenue, histoire de voir le traiteur garder son sourire et son chiffre d'affaires des fêtes.

Mais en plus, les 39 repas prévus pour les salariés seront livrés au personnel des services de réanimation, des urgences, de médecine générale et gériatrique du centre hospitalier de Bourgoin-Jallieu. "Ca nous a paru tout naturel, ajoute Bertrand Beroud. Normal d'avoir une pensée et un geste à Noël pour ceux qui travaillent et qui soignent."

Emboiter le pas à ce geste de bienveillance

Une initiative qui n'a pas manqué de susciter des idées dans le monde des entreprises du Nord-Isère. "Nous appelons les 3 000 entreprises de notre secteur qui seraient dans l'obligation d'annuler les fêtes pour leurs salariés pour des raisons sanitaires, à suivre ce bel exemple de bienveillance en transférant les commandes passées aux restaurateurs et traiteurs au bénéfice, par exemple, du personnel de santé de l'hôpital de la Tour-du-Pin ou tout autre association caritative du secteur", déclarait aussitôt dans un communiqué la Fédération des groupements économiques du Nord-Isère.

"On sait que, sur notre zone économique, 98 % des entreprises vont annuler leur repas de fin d'année. Alors, c'est vrai que vu la proximité du réveillon de Noël, on ne leur laisse pas beaucoup de temps pour se retourner. Mais si ce n'est pas leurs commandes de repas de Noël qu'ils donnent aux soignants des hôpitaux, ça peut être ceux pour le jour de l'An", commente Jacques Gerbault, le président de la "Fédé".

Quoiqu'il en soit des suites de ce beau geste, c'est vers 10h30 ce vendredi 24 décembre que le patron et l'une de ses salariées ont livré en personne les plateaux repas à l'hôpital de Bourgoin-Jallieu. Le tout assorti d'une petite caisse de champagne. Un bonus à bulles pour faire pétiller un esprit de Noël qui doit régner partout. Surtout là où il peut faire le plus de bien.