Nouvel épisode de pollution aux particules fines : le nord-Isère et le bassin lyonnais placés en vigilance jaune

Photo d'illustration / © Philippe Turpin/BENELUXPIX/MAXPPP
Photo d'illustration / © Philippe Turpin/BENELUXPIX/MAXPPP

La qualité de l'air est à nouveau dégradée ce mardi 7 janvier 2020 dans le nord-Isère et sur le bassin lyonnais. Cette situation favorisée par une météo stable, froide mais ensoleillée contraint les autorités préfectorales à activer le niveau "d'information-recommandation" pour les prochaines 24h.

Par A.M

Sur le front de la qualité de l'air, l'embellie n'aura duré que quelques jours.

Après des vacances de Noël marquées par un pic de pollution de pollution aux particules fines, le bassin lyonnais et le nord-Isère connaissent un nouveau pic de pollution.

Compte tenu des prévisions émises par Atmo Auvergne-Rhône-Alpes, ce mardi, les autorités préfectorales ont décidé d'activer le niveau dit "d’Information-Recommandation" pour les prochaines 24h.

 
Recommandations faites aux personnes sensibles et vulnérables :
 
  • Éloignez-vous des grands axes routiers aux périodes de pointes 
  • Éloignez vos enfants de la pollution automobile 
  • Limitez les sorties durant l’après-midi (13h-20h) 
  • Limitez les activités physiques et sportives intenses (dont les compétitions) en plein air, celles à l’intérieur peuvent être maintenues 
  • En cas de symptômes ou d’inquiétudes, prenez conseil auprès de votre pharmacien ou de votre médecin.
  •  
Recommandations concernant la circulation :
 
  • Abaisser sa vitesse de 20km/h sur les axes supérieurs à 90km/h 
  • Abaisser sa vitesse à 70 km/h sur les voies pour lesquelles la vitesse maximale autorisée est de 80 km/h 
  • Utiliser les modes de transport permettant de limiter le plus possible les émissions de polluants : vélo, transports en commun, covoiturage
  • S’abstenir de circuler avec un véhicule de norme inférieure ou égale à EURO 3 et/ou dont la date d’immatriculation est antérieure au 1er janvier 2006

Les conditions météorologiques plus favorables à la dispersion des polluants devraient permettre une amélioration de la qualité de l'air à compter de jeudi.


Plus d'informations :

Sur le même sujet

Les + Lus