Cet article date de plus de 6 ans

Une physicienne de l'université de Grenoble récompensée par le prix "Pour les Femmes et la Science" de L'Oréal-UNESCO

Ce mercredi, la fondation L’Oréal et l’UNESCO a remis à cinq femmes scientifiques les Prix L’Oréal-UNESCO Pour les Femmes et la Science. Parmi les lauréates, le Professeur Rajaâ Cherkaoui El Moursli, chercheuse issue de l'Université Joseph Fourier à Grenoble.  
Le Professeur Rajaâ Cherkaoui El Moursli a contribué à prouver l'existence du Boson de Higgs
Le Professeur Rajaâ Cherkaoui El Moursli a contribué à prouver l'existence du Boson de Higgs © B. Lacombe
C'est une femme, scientifique et marocaine. Le Pr Rajaâ Cherkaoui El Moursli a suivi toutes ses études supérieures, jusqu’au doctorat ès sciences physique, à l’Université Joseph Fourier à Grenoble. Son travail est récompensé ce mercredi.  

Ses premiers travaux de recherche, elle les a réalisés au Laboratoire de Physique subatomique et cosmologie de Grenoble sur la physique des ions lourds. Un travail qui lui a valu d'être primée, à 61 ans, par la fondation L'Oréal et l'UNESCO.

Cette année, le Pr Cherkaoui El Moursli est primée pour avoir contribué à l’une des plus grandes découvertes de la physique: la preuve de l’existence du Boson de Higgs (la particule responsable pour la création de masse dans l’univers).

Premiers obstacles: la société marocaine et le fait d'être une femme

Véritable pionnière, la physicienne a dû surmonter des obstacles de taille pour poursuivre sa carrière scientifique. "Le premier défi a été de convaincre mon père de me laisser aller en France (à Grenoble) pour poursuivre mes études. À l’époque, la société marocaine était encore assez conservatrice, et la plupart des filles ne quittaient pas la maison avant d’être mariées."

Heureusement pour la science, deux facteurs ont renforcé sa détermination à poursuivre son rêve: les encouragements d’un professeur de lycée dévoué et l’émerveillement suscité par les premiers pas de Neil Armstrong sur la Lune.

Surnommée "militante de la recherche", elle consacre une importante partie de son temps et de son énergie à améliorer le niveau de la recherche scientifique dans son pays. Elle a également grandement contribué à rendre le système de santé marocain plus efficace en créant le premier master de physique médicale.  

Des récompenses pour encourager les femmes scientifiques

Seulement 30% des chercheurs dans le monde sont des femmes et de nombreux freins et obstacles découragent encore les jeunes femmes de poursuivre une carrière scientifique.

Créé pour mettre à l’honneur des femmes scientifiques éminentes et pour soutenir de jeunes chercheuses prometteuses, le programme L’Oréal-UNESCO remet, depuis 17 ans, 5 prix annuels internationaux et encourage les carrières de 15 jeunes femmes exceptionnelles choisies parmi plus de 230 boursières primées dans le monde entier.

Chacune de ces femmes s’est illustrée par son excellence scientifique et démontre avec force que les femmes peuvent jouer un rôle  déterminant et contribuer au progrès scientifique dans un secteur encore largement dominé par les hommes.

La cérémonie de remise du prix L’Oréal-UNESCO Pour les Femmes et la Science se tient ce mercredi soir à la Sorbonne à Paris.

Le matin, les 5 lauréates internationales 2015 ont été présentées lors d’une conférence de presse à l’Hôtel Saint James Albany à Paris et les 15 boursières primées ont pu exposer leurs sujets de recherche en 3 minutes dans un format "stand-up". 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sciences