Pic de pollen dans l'air à Grenoble et dans les Alpes... gare aux allergies!

Éternuements en rafale, nez qui coule, yeux qui gonflent... le pollen fait des ravages chaque année chez 20% des français allergiques. Depuis plusieurs jours, le Réseau National de Surveillance Aérobiologique (RNSA) a constaté une forte augmentation du nombre de pollen dans l'air, dans les Alpes.

© Capture d'écran du RNSA
Chaque semaine, Air Rhône-Alpes et le RNSA comptabilisent la quantité de pollen présente dans l'air, pour prévenir la population de l'augmentation du risque d'allergie. Un travail fastidieux puisque chaque grain est compté à l'oeil, au microscope! Actuellement, c'est le pollen de bouleau, très allergisant qui fait des ravages dans les Alpes, où il est très présent. A Grenoble, une personne sur quatre pourrait en souffrir.

Les pollens sont comme les individus: regroupés par famille. Mais ils sont tous différents, malgré des traits de caractère communs qui permettent de les classer. Les émissions de pollen ne sont pas constantes tous les ans. Une famille pourra créer des réactions très violentes chez les allergiques une année, et la suivante être moins irritante.

Reportage Maxence Regnault et Vincent Habran 
durée de la vidéo: 01 min 49
Risque maximum d'allergie au pollen dans les Alpes

La météo joue un grand rôle dans ces changements de pollinisation, d'une année à l'autre mais également d'un jour à l'autre. Par exemple, une journée pluvieuse suivie par une semaine de soleil va favoriser le développement du pollen chez les végétaux, qui sera libéré dans l'air et créera des irritations.

Actuellement, les pollens sont beaucoup plus précoces. En cause, les hivers doux des dernières années qui ont fait changer les dates de début de pollinisation et ont créé de grosses variations d'une période à l'autre. "On commence à mesurer les effets du réchauffement climatique", témoigne Nicolas Vigier de Air Rhône-Alpe, "les dix dernières années ont été beaucoup plus chaudes que les précédentes et ça impacte donc directement la végétation et la pollinisation. Les migrations régulières d'espèces induisent, elles aussi, un déplacement des pollens."

Interview
durée de la vidéo: 03 min 17
Interview sur la surveillance pollinique de l'air

La pathologie est bénigne, mais touche beaucoup de personnes. Raison pour laquelle alerter les populations régulièrement est important. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société environnement