Pic de pollution aux particules fines dans le bassin lyonnais et le Nord-Isère dimanche

La préfecture de l'Isère recommande fortement d'éviter les axes routiers et préconise le covoiturage. / © I. Fassbender / AFP Photos
La préfecture de l'Isère recommande fortement d'éviter les axes routiers et préconise le covoiturage. / © I. Fassbender / AFP Photos

La préfecture de l'Isère activera dimanche une procédure de vigilance jaune, en prévision d'un dépassement du seuil de pollution aux particules fines dans le bassin lyonnais et le nord de l'Isère. Les autorités conseillent de limiter les déplacements en voiture et l'activité physique en extérieur. 

Par Cécile Sauzay

Un pic de pollution aux particules fines s'annonce demain dimanche 21 octobre. Le préfet de l'Isère a déclenché le plan information-recommandation afin de "protéger les populations" et de "réduire les émissions polluantes" tout au long de la journée. Pas de restrictions obligatoires, mais une liste de conseils à suivre pour les habitants de l'agglomération lyonnaise et du nord du département isérois.

Les usagers de la route sont encouragés à limiter leurs déplacements, à privilégier le covoiturage, à rouler à 70km/h sur toutes les départementales et à abaisser sa vitesse de 20km/h sur les nationales et les autoroutes. 

Un dimanche chez soi 

Afin de préserver la santé de ses administrés les plus fragiles, la préfecture préconise d'éviter les grands axes routiers aux périodes de pointes, d’éloigner les enfants de la pollution automobile, de limiter les activités physiques en extérieur ainsi que les sorties durant l’après-midi, entre 13 heures et 20 heures.

Adieu, aussi, aux compétitions sportives à l'extérieur ainsi qu'au jardinage à l'aide d'outils non électriques comme certaines tondeuses, débroussailleuses, taille-haies peuvent l'être. Si vous avez prévu de bricoler, mieux vaut éviter les solvants organiques : white-spirit, peintures, vernis décoratifs ou encore produits de retouche automobile sont proscrits. 

Les habitants sont donc invités à rester chez eux... mais là encore, dans certaines conditions : ainsi, il est conseillé de ne pas faire de feu, ne pas allumer des poêles ou tout autre chauffage d'appoint, et de limiter le chauffage à 19°C.

En cas de symptômes ou d’inquiétudes, la préfecture recommande de consulter un médecin ou un pharmacien.

Pour plus d’informations, consulter le site www.isere.gouv.fr ou www.air-rhonealpes.fr.




 

Sur le même sujet

Les + Lus