Pic de pollution à l’ozone sur le bassin lyonnais et en nord Isère

Avec l’arrivée des grosses chaleurs, un nouvel épisode de pollution à l’ozone vient d’être détecté sur le bassin lyonnais et au nord de l’Isère / © Vincent Isore / MAXPPP
Avec l’arrivée des grosses chaleurs, un nouvel épisode de pollution à l’ozone vient d’être détecté sur le bassin lyonnais et au nord de l’Isère / © Vincent Isore / MAXPPP

Vendredi 29 juin, la préfecture a activé le plan information-recommandation suite aux pics de pollution à l’ozone détectés sur le bassin lyonnais et en nord Isère. Les autorités conseillent à la population de réduire les déplacements en voiture et de limiter les activités physiques en extérieur.
 

Par MCP

Avec l’arrivée des grosses chaleurs, un nouvel épisode de pollution à l’ozone vient d’être détecté sur le bassin lyonnais et au nord de l’Isère. Compte tenu des prévisions émises par Atmo Auvergne-Rhône-Alpes, la préfecture a décidé d’activé le plan d’information-recommandation.

Afin de protéger la population des effets du pic de pollution, le préfet de l’Isère recommande d’éviter les grands axes routiers aux périodes de pointes, d’éloigner les enfants de la pollution automobile, de limiter les activités physiques en extérieur ainsi que les sorties durant l’après-midi.
 

Pour réduire les sources d’émissions polluantes, les usagers de la route sont également encouragés à limiter leurs déplacements, à privilégier le covoiturage et à réduire leur vitesse de 20km/h sur les voies pour lesquelles la vitesse maximale autorisée est supérieure ou égale à 90 km/h.

En cas de symptômes ou d’inquiétudes, la préfecture recommande de consulter un médecin ou un pharmacien.
 

Sur le même sujet

Jumbo au cirque Muller le 17 août 2017

Les + Lus