Politique : les femmes plus nombreuses dans les mairies en Auvergne Rhône Alpes

Les femmes gagnent des sièges dans les conseils municipaux, et sont aussi plus nombreuses sur le fauteuil de maire. C'est le constat de l'Insee en Auvergne-Rhône-Alpes. C'est surtout le résultat des règles de parité imposées sur les listes avant les scrutins.

D'après une étude de l'Insee, la part des femmes augmente dans les conseils municipaux en Auvergne Rhône Alpes
D'après une étude de l'Insee, la part des femmes augmente dans les conseils municipaux en Auvergne Rhône Alpes © MaxPPP
Bonne nouvelle pour l’équilibre hommes-femmes au sein du pouvoir politique : selon une étude publiée par l’INSEE Auvergne-Rhône-Alpes, la part des femmes se trouvant parmi les élus dans les conseils municipaux est en augmentation. Elle est ainsi passée de 41,9% en 2014 à 43,9 % à l’issue du second tour des récentes élections.
 
Même si l’on n’atteint toujours pas une parfaite parité, on peut s’enorgueillir d’être une région où cette part d’élues est supérieure à la moyenne nationale, soit près de 1,6% d’avance sur le reste du territoire français. Et, plus particulièrement, dans neuf de nos douze départements.
 

Un effet lié à la parité imposée dans les listes

Parmi les explications à cette hausse, on peut retenir un effet mécanique, lié au mode de scrutin. En effet, dans les communes de plus de 1000 habitants –soit un tiers des communes de notre région- l’alternance femmes-hommes sur les listes candidates est imposée par la loi, comme le rappelle l’Insee. Ce qui, au passage semble démontrer que les quotas imposés dans ce type de circonstances permettent d’obtenir des avancées.
 

 Le Rhône en est un exemple marquant. Avec 47,1 % de femmes élues dans les conseils municipaux, le département est devenu le 11ème département métropolitain le plus féminisé dans ces assemblées.

D'avantage de femmes maires, mais pas dans les grandes communes


Autre nouvelle qui réjouira les partisans d’une féminisation des institutions : la part des maires femmes a également augmenté en Auvergne-Rhône-Alpes. Elles étaient 16,6% en 2014, et atteignent désormais 21,2 % en 2020, classant notre région à la 4e place des régions françaises dans ce domaine. Avec ce bémol : les maires restent largement majoritairement des hommes dans les communes de plus de 1000 habitants, laissant cette place à seulement 19,3% de femmes. 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique élections municipales 2020 élections