Elles ont décroché 4 étoiles au label des villes et villages étoilés. Les communes de Hérisson (Allier) et de Curienne (Savoie) sont les mieux notées d'Auvergne-Rhône-Alpes en termes de lutte contre la pollution lumineuse. Elles sont ainsi récompensées pour leur investissement dans un éclairage public dernier cri mais, surtout, pour leur décision, chaque nuit, de vivre dans le noir...

La commune de Curienne (Savoie) était connue jusqu'ici pour ses départs de randonnées vers le massif des Bauges et pour la ruine de son ancienne tour, qui fut jadis la résidence de l'évêque de Grenoble. Mais depuis le 7 juin 2021, elle est aussi réputée pour ses nuits noires: l'éclairage public est totalement éteint de 21h à 6h du matin. "Au début, quelques personnes, qui terminent leur activité à la salle polyvalente à 21h30, se sont plaintes de devoir sortir en pleine obscurité, mais au bout de quelques semaines, les gens ont pris l'habitude", constate Norbert Perroud, le premier adjoint. ""Aujourd'hui, c'est sûr, on ne reviendra pas en arrière", conclut-il.

L'histoire commence en 2016: la commune, qui compte 700 habitants, veut restaurer son éclairage public. "C'était vieillot, on avait des lampadaires avec des grosses ampoules", se souvient Norbert Perroud. La municipalité se lance donc dans une longue procédure, en plusieurs phases (réduction de la consommation, choix des équipements, inscription au lable Villes et villages étoilés...) avec l'aide du bureau d'études "Ombres et lumières", installé aux Molettes (Savoie). "Le premier objectif, c'était de réduire la facture. Et puis, nous sommes une commune rurale, nous voulions protéger nos insectes et nos animaux en luttant contre la pollution lumineuse", analyse le premier adjoint, qui concède qu'il y a "une tendance écolo chez nos habitants".

Ci-dessous, un dossier vidéo complet "C'est déjà demain" sur quelques solutions, au Danemark et en Slovénie, pour lutter contre la pollution visuelle.

Les bénéfices d'un bon environnement nocturne

Deux mandats plus tard, la municipalité obtient 4 étoiles aux label Villes et villages étoilés, délivré par l'Association nationale pour la protection du ciel et de l'environnement nocturne (APCEN). Les 4 macarons s'affichent désormais sur un joli panneau à l'entrée du village. Mais la commune espère d'autres retombées: "C'est un peu tôt pour chiffrer les économies réalisées, surtout que les dés sont pipés avec l'augmentation des prix de l'énergie", analyse Norbert Perroud. "Mais on pourra mesurer l'évolution de notre consommation". 

Autre bénéfice, inattendu selon le premier adjoint de Curienne: "Avec le recul, on s'est aperçu que l'extinction des feux la nuit améliorait la sécurité routière. Avec moins de visibilité, les gens roulent moins vite ou font plus attention".

Hérisson, village étoilé

Autre village à afficher un panneau 4 étoiles en Auvergne-Rhône-Alpes: Hérisson, dans l'Allier.  La récompense s'ajoute au label Petite cité de caractère, obtenu grâce à ses ruelles médiévales et à sa forteresse des ducs de Bourbon. Hérisson a aussi terminé troisième au palmarès 2021 du Village préféré des Français, organisé par Stéphane Bern pour France Télévisions.

L'ancienne municipalité a changé près de 140 lampadaires et points lumineux dans les rues et décrété l'extinction entre 22h et 7h du matin. Là aussi, la mesure a provoqué des réactions au début, une pétition a même circulé pour modifier les horaires et n'éteindre qu'à 23h pour les couche-tard et rallumer dès 6h pour les lève tôt.

Des gîtes pour les murins à oreilles échancrées

Hérisson est engagée depuis longtemps dans le respect de la biodiversité. classée Natura 2000, la commune est engagée dans un plan de préservation des chauve-souris et des chouettes. L'idée est de chouchouter toute une colonie de murins à oreilles échancrées, une espèce de chauve-souris décrite comme crépusculaire et nocturne. C'est dire si elle apprécie la nuit noire.

La pollution lumineuse se définit comme la somme de toutes les influences négatives de la lumière. Cela concerne l'éclairage public, mais aussi les vitrines et devantures de magasins, les panneaux publicitaires, les façades illuminées... Quant aux conséquences, elles sont multiples et recouvrent les problématiques de consommation énergétique; d'incidences sur le vivant: (santé, vision, sommeil... ), de biodiversité, d'observations astronomiques et de dépenses publiques.

"La pollution lumineuse", au cœur de "L'info en plus" du vendredi 24 février à 18H30 sur France 3 Auvergne-Rhône-Alpes. Lise Riger reçoit Anne-Marie Ducroux, porte-parole de l'Association pour la protection du ciel et de l'environnement nocturne (APCEN)

À voir ce vendredi 24 février 2023, à 18H30 sur France 3 Auvergne-Rhône-Alpes, et disponible en replay :