Pour la première nuit de couvre-feu à Annecy, Aix-les-Bains et Chambéry, "les gens ont été respectueux"

Pour la première fois dans la nuit de samedi 24 à dimanche 25 octobre, les habitants de Savoie et Haute-Savoie devaient respecter un couvre-feu entre 21 heures et 6 heures dans le cadre de la lutte contre l'épidémie de Covid-19. Un confinement nocturne plutôt bien respecté dans les grandes villes.

À Annecy, les habitants devaient respecter pour la première fois un couvre-feu entre 21 heures et 6 heures dans la nuit de samedi 24 à dimanche 25 octobre.
À Annecy, les habitants devaient respecter pour la première fois un couvre-feu entre 21 heures et 6 heures dans la nuit de samedi 24 à dimanche 25 octobre. © Yuri KADOBNOV / AFP
Très touchée par la flambée de cas de coronavirus, la métropole de Grenoble était déjà concernée par le couvre-feu depuis le 17 octobre. Mais suite au passage des départements de la Haute-Savoie et de la Savoie en état d'urgence sanitaire dans le cadre des nouvelles mesures contre l'épidémie de Covid-19 annoncées par le Premier ministre Jean Castex jeudi 22 octobre, les habitants de Chambéry, d'Aix-les-Bains et d'Annecy devaient pour la première fois quitter les rues de leurs villes dès 21 heures samedi 24 octobre, alors que le couvre-feu avait officiellement débuté la veille à minuit. 


"Il y a eu des rappels à la règle"


Cette interdiction de circuler sauf dérogation a t-elle été bien respectée en Savoie et en Haute-Savoie ? À Chambéry, "il n"y a pas eu de soucis avec les commerçants qui devaient fermer. Pour ce qui concerne les déplacements, certaines personnes n'avaient pas forcément leur attestation de déplacement, mais c'étaient des déplacements de proximité. Donc il y a eu des rappels à la règle", nous indique le commissariat de la ville savoyarde. Signe que le couvre-feu a été plutôt bien suivi par les Chambériens, le centre-ville était désert après 21 heures. "Il n'y avait pas beaucoup d'automobiles", ajoute la police.
 

À Aix-les-Bains sur les bords du lac du Bourget, les rues étaient également désertes dès 21 heures comme l'ont constaté nos journalistes sur place. Pourtant, en début de soirée les tables des restaurants ouverts étaient souvent pleines de monde. "C'est difficile. Là c'est samedi donc les gens dont dehors comme si c'était normal, mais à 19h30 ce sont les derniers que nous accueillons", confie une restauratrice de la ville thermale. 
 
Couvre-feu : à Aix-les-Bains, des rues désertes après 21 heures


"Les Annéciens ont été cools"


Même ambiance dans la Haute-Savoie voisine. "Les Annéciens ont été cools. Ils ont bien respecté le couvre-feu. Il y avait pas mal de patrouilles de police et quelques amendes ont été distribuées, mais dans l'ensemble les choses se sont bien passées", selon le commissariat d'Annecy. Les forces de l'ordre attendent maintenant de voir si cette discipline se maintiendra au fil des semaines. Les autorités ont annoncé que ce confinement nocturne sera maintenu jusqu'au 13 novembre. Mais si les indicateurs de l'épidémie de Covid-19 ne s'améliorent pas, le couvre-feu sera probablement prolongé dans le temps. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société