Préparation au jihad, islamisme radical et violences sur enfants imputés à un habitant de Bourgoin-Jallieu, en Isère

© France 3 Alpes
© France 3 Alpes

Un habitant de Bourgoin-Jallieu a été placé en garde à vue pour violences supposées sur les enfants de sa compagne. C'est le père des adolescents qui a porté plainte. Le procureur évoque également "une pratique extrême de la religion" qui aurait pu mener au jihad.

Par Linh-Lan Dao

Le père, musulman, vit à Laval. Il a porté plainte pour violences sur deux de ses enfants: une adolescente 14 ans et son frère de 11 ans. Depuis deux ans, ils auraient subi "des châtiments corporels" et vivaient sous l'emprise "d'un islamisme prégnant" dans le foyer de leur mère, qui est depuis partie en Tunisie, avec lever à 4 heures du matin pour la prière, port du voile pour la fille et interdiction de voir des copains et de regarder la télé. 

Le beau-père, bigame, a donc été placé en garde à vue pour "violences". Ce mercredi 4 février, sa femme officielle s'est manifestée auprès des médias, elle dit ne pas comprendre, en parallèle de cette affaire, le placement de ses cinq enfants. Le procureur de la République de Bourgoin explique comprendre l'inquiétude de cette maman, "l'inverse nous aurait étonnés", explique Cédric Cabut, mais "il est de notre devoir de protéger des jeunes enfants lorsqu'il y a une pratique extrême de la religion."

Reportage Renaud Gardette, Didier Albrand, Virigine Muamba 

"Une suspicion de départ à l'étranger" a aussi été signalée par leur établissement scolaire et la police, selon le parquet. Celui-ci réfute vivement des allégations "d'islamophobie d'Etat" avancées par la Coordination contre le Racisme et l'Islamophobie (CRI) dans cette affaire. "Même si le père est le pire des criminels, nous ne comprenons pas cet acharnement sur l'épouse et les enfants", dénonce la Coordination. 

Sur le même sujet

Les + Lus