Près de 800 personnes participent à une manifestation pro-palestinienne à Grenoble

De 800 à mille personnes, selon nos estimations, ont participé ce samedi après-midi à Grenoble, à une manifestation en solidarité avec le peuple palestinien. Un défilé autorisé par la préfecture de l'Isère. A 17h00, aucun incident n'est à signaler sur le passage du cortège.

Alors que les hostilités se poursuivent au proche-orient entre Israël et le Hamas, une trentaine d'associations appelaient à manifester, ce samedi 26 juillet, dans les rues de Grenoble. Un rassemblement pour demander "l'arrêt immédiat des bombardements sur Gaza (...) la levée du blocus illégal et criminel (...) des sanctions immédiates contre Israël jusqu'au respect du droit international". 

Alors que la manifestation a débuté à 14h30, place Felix Poulat, aucun incident n'était signalé à 17h00 alors que le cortège s'approchait du Musée de Grenoble devant lequel un important service d'ordre était stationné.

Tout comme les deux manifestations analogues organisées ici depuis quinze jours à Grenoble, celle de de samedi a été autorisée par les pouvoirs publics.

Les organisateurs, regroupés pour la plupart au sein d'un collectif isérois pour la Palestine demandent au gouvernement français d'intervenir auprès d'Israël et du conseil de sécurité de l'ONU pour faire cesser les bombardements qui ont déjà fait plusieurs centaines de morts civils dans la bande de Gaza. Des tirs que l'état hébreu justifie par les attaques du Hamas contre Israël. Côté israélien, 37 soldats sont morts dans les combats dans et autour de la bande de Gaza, ainsi que deux civils, tués par les tirs de roquettes palestiniens.




L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité