Privatisation de St Exupéry:les partenaires régionaux mettent la pression sur l'Etat

La phase de concertation pour la privatisation de l'aéroport de Lyon touche à sa fin et l'appel d'offres devrait être lancé prochainement.Une réunion hier à Paris sous la présidence du Ministère de l'Economie a réuni L.Wauquiez,G.Collomb et le président de la CCI E.Imberton.     

Par Philippe Bette

L'ultime réunion de concertation autour de la privatisation de l'aéroport de Lyon a réuni hier à Paris Emmanuel Imberton,président de la CCI de Lyon Métropole et St Etienne,le sénateur-maire Gérard Collomb, président de la Métropole de Lyon,L.Wauquiez ,président de la région Auvergne/Rhône-Alpes autour d'Emmanuel Macron ,ministre de l'Economie.   

Les représentants politiques lyonnais ont rappelé au ministre de l'Economie leurs attentes : "La privatisation des Aéroports de Lyon doit constituer un levier pour accélerer le dféveloppement de la connectivité européenne et internationale de la plateforme de  St Exupéry". Ils ont exprimé aussi des réserves.La privatisation de l'aéroport ne doit en aucun cas se traduire par "une mise sous tutelle d'un autre hub européen ou servir par ailleurs une prise en main d'un actionnaire majoritaire interessé par la spéculation foncière" .  

Les partenaires régionaux ont ainsi exprimé des exigences sur une sélection renforcée des candidats à la reprise de l'aéroport et sur la nécessité d'être mieux associés à la procédure d'appel. Ils ont demandé aussi à ce qu'un effort particulier soit consenti en matière de luttes contre les nuisances.

Enfin,les actionnaires locaux ont exigé que la fréquence des vols d'Emirates soit accrue avant même la fin du processus de privatisation et passe à une rotation avec Dubaï 7 jours sur 7. Une proposition qui aurait recu le soutien appuyé du ministre de l'Economie. Ce qui laisse les participants optimistes sur l'ouverture imminente d'une desserte renforcée . 
     


Sur le même sujet

Les + Lus